Place de l'azote dans l'interaction plante-plante parasite : Brassica napus L. Phelipanche ramosa (L. ) Pomel

par Zachary Gaudin

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie, Physiologie végétale

Sous la direction de Philippe Simier et de Jean-Bernard Pouvreau.


  • Résumé

    L'orobanche rameuse (Phelipanche ramosa L. Pomel) dépend entièrement, pour son développement, des nutriments qu'elle prélève dans le phloème de sa plante hôte. En France, l'adaptation de cette orobanche aux cultures de colza d'hiver (Brassica napus L. ) est devenue un réel problème agronomique dans les régions les plus touchées. En considérant les directives actuelles de réduction significative des intrants azotés et l'importance de la nutrition azotée pour la productivité du colza, ces travaux visent à définir le rôle de l'azote (et autres minéraux associés : soufre et phosphore) dans la mise en place et le fonctionnement de cette interaction plante - plante parasite. Ainsi l'effet bénéfique de la fertilisation azotée sur la production ou l'exsudation dans la rhizosphère du stimulant de germination principal des graines d'orobanche, le 2-PEITC (relations N et S) et sur la sensibilité du colza à l'orobanche a été démontré. De même, l'analyse des flux globaux d'azote (traçage isotopique 15N et profilage des aminoacides) a souligné l'importance du puits surnuméraire précoce que représente l'orobanche vis-à-vis de l'azote réduit circulant dans l'interaction, en précisant l'impact du parasitisme sur le schéma de remobilisation de l'azote et les profils d'accumulation des aminoacides dans les différents compartiments de l'interaction. L'analyse des composés transférés de l'hôte vers le parasite et accumulés dans ce dernier a permis de souligner l'importance des aminoacides et plus particulièrement de la Gln comme transporteur d'azote longue-distance, mais également de mettre en lumière le rôle de composés spécifiques du colza, le SMCSO et les glucosinolates, dans l'interaction, et de l'Asn dans la remobilisation de l'azote chez le parasite.

  • Titre traduit

    Nitrogen place in the plant – plant parasitic plant interaction : Brassica napus L. - Phelipanche ramosa (L. ) Pomel


  • Résumé

    The broomrape (Phelipanche ramosa L. Pomel) strictly relies on nutrient uptake from phloem elements of its host plant. In France, its adaptation to winter oilseed rape (Brassica napus L. ) results in a major agronomical problem in the most infested regions. Considering the current guidelines of significant reduction in nitrogen inputs and the importance of nitrogen nutrition on oilseed rape productivity, this work aims to demonstrate the role of nitrogen (and other associated minerals : sulfur and phosphore) in the installation and functioning of this plant - parasitic plant interaction. Thus, the beneficial effect of nitrogen fertilization on the production and/or exudation of a major germination stimulant of broomrape seeds, the 2-PEITC, in oilseed rape rhizosphere, as well as on the rapeseed sensibility to broomrape has been here demonstrated. The analysis of the global nitrogen fluxes (15N isotope tracing and amino acid profiling) clarified the impact of parasitism on the nitrogen remobilization and amino acid accumulation patterns in the different compartments of the interaction. Analysis of transfered compounds from the host toward the parasite and accumulated in it has underlined the importance of amino acids and particularly of Gln as long-distance nitrogen carrier, but has also highlighted the role of specific compounds of rapeseed, SMCSO and glucosinolates, in this interaction, and of Asn in nitrogen remobilisation into the parasite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 303-411

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.