Perspectives pour une didactique de l'interculturation : mises en discours des relations intersociétales dans les manuels de français langue étrangère et seconde (Grèce, Liban, Maroc)

par Amandine Denimal

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michèle Verdelhan-Bourgade.

Soutenue le 13-12-2013

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec DIPRALANG (Montpellier) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Dans le champ de la didactique des langues-cultures étrangères et secondes, l'approche interculturelle semble connaître aujourd'hui une forme de crise, qui repose sur la déconstruction du concept de culture, et qui révèle un profond hiatus entre théories didactiques et pratiques de classe. L'interculturel cherche à se donner de nouveaux objets, fédérés par le concept de diversité. Cette diversité se conçoit moins comme une pluralité d'éléments que comme un complexus dynamique de relations entre sociétés : de l'« interculturation », en somme, plus que l'interculturalité. Cette étude tente de voir si le renouvellement de paradigme recherché peut permettre de repenser l'enseignement culturel en classe de langue. Celui-ci se réalise essentiellement par les manuels scolaires, c'est pourquoi nous avons choisi d'étudier leur discours afin de voir s'ils représentent des formes d'interculturation entre les sociétés, avec quels types de relations intersociétales. La Grèce, le Liban et le Maroc étant des pays marqués par diverses formes de diversité culturelle, l'étude des manuels de ces pays nous permet d'envisager les possibilités et les difficultés d'une didactisation de savoirs « diversitaires » dans les manuels, et de mettre en évidence le rôle complexe des institutions scolaires, entre diversité et unité de la nation.

  • Titre traduit

    Perspectives for the didactics of “interculturation” : Discourses about inter-societal relationship in textbooks for French as a foreign / second language (Greece, Lebanon, Morocco)


  • Résumé

    In the field of second language and culture didactics, cross-cultural approaches seem to be going through a phase of crisis as a consequence of the deconstruction of the concept of culture itself : such a crisis reveals a fundamental discrepancy between didactic theories and classroom practices. Cross-cultural approaches presently need the identification of new objects of investigation, linked by the concept of diversity. Diversity is not quite conceived as a plurality of elements, but rather as a dynamic and complex cluster of relationships between societies : in other words, a process of « interculturation » rather than « interculturality ». The aim of this research is to investigate whether this new paradigm can help rethink the cultural dimension of language teaching in a classroom context ; given that this form of teaching is essentially carried out by means of textbooks, this study focuses on their discourse, in the attempt to determine in which measure they present forms of « interculturation » between societies, as well as which kinds of inter-societal relations they display. Since the Greek, Lebanese and Moroccan contexts are characterised by different forms of sociocultural diversity, the study of textbooks from these three countries can help assess the opportunities and challenges of teaching « diversity » through textbooks, and highlight the complex role of institutional discourses in educational contexts, caught between diversity and unity within one nation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.