L'expérience post moderne du citoyen brésilien : "Sitoyen" sensible vivant dans la démocratie totalitaire

par Ludmille Cardoso Gonçalves

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Joron.

Soutenue le 28-11-2013

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Laboratoire d'Etudes et de Recherches en Sociologie et en Ethnologie de Montpellier / LERSEM (équipe de recherche) .

Le président du jury était Patrick Tacussel.

Le jury était composé de Philippe Joron, Patrick Tacussel, Michel Maffesoli, Jean-Martin Rabot.

Les rapporteurs étaient Michel Maffesoli, Jean-Martin Rabot.


  • Résumé

    Cette thèse tentera de montrer comment le concept de citoyenneté, élaboré pendant l’époque moderne, n’est pas révélateur de la nature politique de l’être parce qu’elle ne correspond pas aux tendances actuelles illustrant le retour del’animal politique présent dans les manifestations collectives diverses, notamment à travers les réseaux sociaux. La nature politique brésilienne sera observée à travers les expériences vécues au quotidien partagées au sein des réseauxsociaux mais également à travers des mouvements artistiques; musique, photographie, etc. L’animal politique brésilienest celui en quête de sens symbolisant le politique actuel. Bien qu’il vive au sein d’une démocratie il est encore considéré comme étant un comportement déviant qui se distinguerait de la citoyenneté. Cela nous invite à étudier la démocratie brésilienne comme étant un gouvernement ayant des politiques totalitaires. De ce fait nous partons d’un constat où le citoyen brésilien est soumis à une culture de l’action politique issue des théories politiques modernes. Cesdernières auraient contribué au développement d’un modèle de comportement politique domestiquant. Nous avons observé l’expression citoyenne au sein des communautés virtuelles du réseau social Orkut mais également sur le réseau social Facebook. Pour élaborer l’étude sur l’animalité politique des Brésiliens, nous avons établi un schéma de réflexion qui se porte sur des axes théoriques : sociologiques, anthropologiques, paléoanthropologiques, archéologiques et philosophiques qui ont déjà traité le sujet. [etc.]

  • Titre traduit

    the experience of postmodern Brazilian citizen : "Sitizen sensitive" living in democracy totalitarian current


  • Résumé

    This thesis will attempt to show how the concept of citizenship, developed during the modern era, is not indicative ofthe political nature to be because it does not match the current trends illustrating the return of the political animalpresent in various community events, including through social networks. Brazilian political nature will be observedthrough the experiences shared in social networks but also through artistic movements daily, music, photography, etc.The Brazilian political animal that is in search of meaning symbolising the current policy. Although live in a democracyit is still considered inapproriate behavior would differ from the citizenship. This invites us to explore the Braziliandemocracy as a government with totalitarian policies. Therefore we start with a conclusion that the Brazilian citizen issubjected to a culture of political action outcome of modern political theories. The latter have contributed to thedevelopment of a model of political behavior domesticating.We observed the citizen expression in virtual communitiesOrkut social network but also on the social network Facebook . To develop the study on the Brazilian political animalitywe have established a pattern of thinking which covers theoretical areas: archaeological and philosophical, sociological,anthropological, paléanthropologiques, who have treated the subject. [etc.]


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.