Ps. -Apulée, "Herbier", introduction, traduction et commentaire

par Mylène Pradel-Baquerre (Pradel)

Thèse de doctorat en Études Grecques et Latines

Sous la direction de Béatrice Bakhouche.


  • Résumé

    Mon travail a consisté essentiellement à proposer une traduction moderne et scientifique de l’herbier du Ps.-Apulée, un texte du IVe siècle qui contient des recettes médicales associées à diverses plantes médicinales. Cet ouvrage a connu un grand succès au Moyen Âge et il en existe de nombreux manuscrits. Néanmoins, il a longtemps été méprisé et considéré comme une simple compilation d’ouvrages grecs. L’édition commentée la plus récente est celle d’Ackermann en 1788 et il n’y a pas de traduction française qui tienne compte l’édition d’E. Howald et H. Sigerist en 1927 et des progrès accomplis depuis dans la connaissance de ce texte. Nous avons donc essayé de traduire le texte de l’Herbier édité par ces deux savants tout en expliquant, critiquant et parfois contestant certains de leurs choix. Nous avons aussi cherché dans l’introduction et dans les notes à situer l’oeuvre dans la tradition médicale en travaillant à la fois sur les sources de l’oeuvre et sur sa postérité et nous avons joint à la traduction en annexes un certain nombre de nos outils de travail. Nous espérons que ce travail permettra de mieux comprendre ce que représentaient les plantes médicinales, « les simples », dans l’Antiquité tardive.

  • Titre traduit

    Translation of the "Herbarius" of Pseudo-Apuleius with notes and commentary


  • Résumé

    The primary objective of my research was to offer a modern and technical translation of the Herbarius of Pseudo-Apuleius. This document dates back to the 4th century and contains medical prescriptions associated with plants. During the Middle Age, the book was quite successful as numerous copies are available. For a long time, however, it was despised and considered as a simple compilation of Greek works. The most recent edition with commentaries is from Ackermann in 1788 and there is unfortunately no sufficient French translation to fully benefit from the 1927 commentaries of E. Howald and H. Sigerist and from more recents studies on this text. We have therefore attempted to translate the text edited by these two experts and have tried to explain as well as critique and at times dispute their choices. In the Introduction and the notes section, we have been mindful to respect the text’s medical tradition, researching its original sources and its posterity. We hope this research will help better understand the role and importance of medicinal plants, also known as “the simple ones”, in the late antiquity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.