Les formes élémentaires de la prise de drogue : santé, sacré et déviance

par Eric Gondard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Martine Xiberras.

Soutenue le 27-11-2013

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec LABORATOIRE D'ETUDES ET DE RECHERCHES EN SOCIOLOGIE ET EN ETHNOLOGIE DE MONTPELLIER (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Bien plus qu’un simple fait de société, la prise de substances modificatrices de conscience est à comprendre sur le temps long comme intrinsèquement liée à l’histoire de l’humanité. Par une méthode comparative, entre pratiques hédonistes dans la société française et pratiques néo-chamaniques en Haute Amazonie péruvienne et équatorienne, nous pouvons doubler notre approche sur le réel, et sur ce phénomène en particulier afin de l’objectiver le plus justement possible. À travers une posture compréhensive ce travail vient interpréter les sens latents que les pratiques de drogues véhiculent aujourd’hui. Trois concepts chers à la sociologie sont ainsi mis en exergue : la santé, le sacré et la déviance. Dès lors, la prise de substances modificatrices de conscience doit être comprise comme un prisme qui entraîne notre regard pour révéler le fonctionnement sociétal et un possible réenchantement du monde. La compréhension de ce phénomène social nous amène à mieux cerner l’ensemble sociétal dans lequel il s’insère, ce qui en retour nous permet de mieux comprendre le phénomène étudié dans une sorte de spirale ascendante qui, en soi, ne peut pas connaître de véritable limite. Dépassant le statut de concepts opératoires, la santé, le sacré et la déviance se révèlent comme étant les formes élémentaires de la prise de substances modificatrices de conscience.

  • Titre traduit

    Non communiqué


  • Résumé

    Much more than a simple social reality, the intake of consciousness-altering substances must be understood on the long term as intrinsically linked to humanity's history. Using a comparative method, between hedonist practices in French society and neo-shamanic practices in the Peruvian and Ecuadorian High Amazon, we can double our approach of reality, and of this phenomenon in particular, in order to objectify it as accurately as possible. Through a comprehensive posture, this study interprets the latent meanings that drug-related practices convey today. In this way, three concepts which are dear to sociology are put forward: health, the sacred and deviance. Thereon, the intake of consciousness-altering substances must be understood as a prism that engages the way we look by revealing the societal workings and a possible re-enchantment of the world. The understanding of this social phenomenon leads us to better apprehend the societal whole to which it belongs, which in turn enables us to better understand the phenomenon at study in a sort of ascending spiral which, in itself, cannot know a true limit. Overcoming the status of operating concepts, health, the sacred and deviance are revealed as elementary forms of the intake of consciousness-altering substances.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.