Vitamins and minerals deficiencies - From epidemiology to food fortification strategy : Vietnam case study

par Arnaud Laillou

Thèse de doctorat en Nutrition-santé

Sous la direction de Jacques Berger et de Regina Moench-Pfanner.

  • Titre traduit

    Les carences en micronutriments : de l'épidémiologie à une stratégie d'enrichissement des aliments : étude de cas au Vietnam


  • Résumé

    Contexte: L'enrichissement des aliments est une stratégie efficace pour lutter contre les carences en micronutriments. Toutefois, il existe de nombreuses étapes critiques, tels que l'évaluation des besoins de la population, l'obtention de l'appui du gouvernement et de l'industrie, le choix du véhicule alimentaire, la sélection des bons micronutriments (s) et son dosage, et enfin le suivi. Objectif: Cette thèse évalue et de discute les défis de l'enrichissement des aliments au Vietnam. Méthodologie: Les méthodes suivantes ont été utilisées: une étude transversale, une enquête sur la consommation, une étude d'impact, une étude de stabilité, une étude coût-conséquences, deux revues de littérature, une étude de validation, et les leçons tirées de programmes d'enrichissement financés par GAIN. Résultats: Les carences en micronutriments chez les femmes et les enfants au Vietnam sont encore très répandues et se chevauchent souvent. Bien qu'il n'y ait pas de consensus sur le meilleur indicateur pour déterminer le statut en zinc, la prévalence du déficit en zinc semble être élevée par example. De nombreuses initiatives d'enrichissement ont montré que le soutien du gouvernement et de l'industrie est essentiel pour réussir. Le gouvernement vietnamien a reconnu la nécessité de lutter contre les carences en micronutriments. Les véhicules appropriés pour l'enrichissement des aliments au Vietnam sont les huiles végétales et le riz, ainsi que la sauce de poisson, la sauce soja, les bouillons cubes et les aliments de complément. Cependant, il y a des questions qui doivent être soigneusement étudiés, tels que le niveau de peroxyde dans l'huile, la présence d'inhibiteurs de l'absorption du fer, ou le risque de sédimentation dans les sauces. Lors de l'ajout de micronutriments aux aliments, des facteurs tels que les coûts, la qualité et la sécurité doivent être pris en considération. Enfin, l'enrichissement doit être soigneusement surveillés pour s'assurer de la qualité et de surveiller les effets sur la santé de la population. Conclusion: Avant que la fortification des aliments puisse être mise en œuvre et être efficace au Vietnam, une série de défis devront être surmontés.


  • Résumé

    Background: Food fortification is an effective strategy to combat micronutrient deficiencies. However, there are many critical steps, such as assessing the population's needs, obtaining support from the government and industries, choosing the food vehicle, selecting the right micronutrient(s) and the dosage and finally monitoring. Objective: The overall objective of this thesis is to assess and discuss the challenges of food fortification in Vietnam. Methodology: The following methods were used: a cross-sectional study, a consumption survey, an impact study, a stability study, a cost-implication study, two literature reviews, a validation study, and lessons learned from GAIN funded fortification programs. Results: Micronutrient deficiencies in women and children in Vietnam are still widespread and often overlap. Although there is no consensus on which indicator is best to use to determine zinc status, zinc deficiency prevalence seems to be high. Numerous fortification initiatives have shown that the support from the government and the industry is essential in order to be successful. The Vietnamese government has recognized the need to fight micronutrient deficiencies. Suitable food vehicles for fortification in Vietnam are vegetable oil and rice, as well as fish sauce, soy sauce, wheat flour and possibly flavoring powders and complementary foods. However, there are issues that need to be carefully studied, such as the peroxide level in the oil, the presence of absorption inhibitors in the flour, or the risk of sedimentation in sauces. When adding micronutrients to foods, factors such as costs, quality and safety need to be considered. Finally, fortification needs to be carefully monitored to assure quality and to supervise the effect on the population's health. Conclusion: Before food fortification can be implemented and be effective in Vietnam, a series of challenges will need to be overcome.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?