Exploration du réservoir EBV chez les patients infectés par le VIH : implications pathologiques

par David Eric Ouedraogo

Thèse de doctorat en Immunologie Virologie

Sous la direction de Jean-Pierre Vendrell et de Daniel Olive.

Le président du jury était Philippe Van De Perre.

Le jury était composé de Jean-Pierre Vendrell, Daniel Olive, Philippe Van De Perre, Jean-Bosco Ouedraogo, Edouard Tuaillon.

Les rapporteurs étaient Caroline Besson, Patrice Morand.


  • Résumé

    Les lymphocytes B mémoires circulants incluant ceux infectés par EBV de façon latente retournent périodiquement vers les territoires lymphoïdes secondaires où ils subissent une différenciation en cellules productrices d'immunoglobulines permettant au virus d'initier la réplication virale. Cependant, le suivi et la gestion de la réactivation de EBV et son association avec des néoplasies lymphoïdes chez les sujets infectés par le VIH restent un sujet de controverse et nécessite une meilleure compréhension des mécanismes impliqués. Dans cette étude, nous avons proposé de nouveaux outils biologiques pour la quantification de l'ADN EBV permettant la discrimination entre le réservoir latent et le cycle lytique du virus. Nous avons montré que la taille de ces réservoirs est étroitement associée à une activation polyclonale plus ou moins importante des cellules B. Nous avons également observé une association entre les marqueurs d'activation immunitaire et de réactivation de EBV avec la survenue de lymphome B. En outre, nous avons décrit l'évolution de gammapathies monoclonales chez des sujets infectés par le VIH sous traitement antirétroviral, et la persistante du pic monoclonal d'immunoglobulines était associée à des charges virales EBV plus élevés. Par conséquent, l'activation des lymphocytes B et subséquemment la réactivation EBV joueraient vraisemblablement les rôles principaux dans la survenue de tumeurs bénignes ou malignes des lymphocytes B au cours de l'infection VIH.

  • Titre traduit

    Exploration of EBV reservoir in HIV infected patients : related malignancies


  • Résumé

    It is assumed that circulating memory B cells including those latently infected by EBV return periodically to lymphoid nodes where they are stimulates and undergo differentiation into immunoglobulin-producing cells allowing the virus to initiate viral replication. However, the monitoring and the management of EBV reactivation and it association with lymphoid malignancies in HIV-infected patients are still being controversies and need a better understanding of the probable mechanisms involved. In this study, we proposed novel biological tools for EBV DNA quantification allowing discriminating latent and lytic reservoir. We showed that the EBV reservoir levels are closely associated with the polyclonal B-cell activation. We also observed an association between immune activation and EBV reactivation markers with the occurrence of B-cell lymphoma. Moreover, we described a long term evolution of monoclonal gammapathies in HIV-infected subjects and the persistence of the immunoglobulis monoclonal pike was found to be associated with higher EBV reservoir levels. Therefore, the B-cell activation and subsequently EBV reactivation likely play the main roles on the occurrence of B lymphocytes malignancies during HIV infection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.