La politique de décentralisation et les nouvelles stratégies de développement : le cas du Sénégal.

par Papa Loum

Thèse de doctorat en Science Politique

Sous la direction de Hubert Peres.

Le jury était composé de Hubert Peres, Christophe Roux, Michel Hastings, Daniel Bourmaud, Marc Smyrl.

Les rapporteurs étaient Christophe Roux, Michel Hastings.


  • Résumé

    La décentralisation dans sa globalité est une réalité au Sénégal depuis une vingtaine d'années. Cependant il existe très peu d'études sur ce processus, pays où pourtant, on note une riche production en sciences sociales. Et depuis, l'arrivée au pouvoir d'élus locaux a profondément changé les rapports des acteurs entre eux et vis-à-vis de l'Etat central. De nouvelles tensions sont apparues, se cristallisent autour des ressources financières et budgétaires, et du transfert des compétences. Ainsi la définition par les législateurs et par l'Etat des compétences et des prérogatives des collectivités locales, a donné lieu à beaucoup d'atermoiements et d'imprécisions, particulièrement dans le domaine fiscal, de l'aménagement du territoire et de gestion du foncier. Pourtant ces formes de régulations parfois ambigües, parfois innovantes, sont importantes à cerner pour concrétiser les objectifs de la décentralisation : le développement. Dire qu'il reste beaucoup à faire pour consolider la progression d'une autonomie concrète des collectivités locales et d'une stratégie de développement au Sénégal, relève dans l'état des réformes, de l'euphémisme. Pour autant, l'enjeu actuel des programmes de décentralisation ne se limite pas à ses seuls aspects ; l'autonomisation institutionnelle des instances locales nécessite également de rester attentifs à la question du développement local et durable. S'agit-il d'un mythe supplémentaire ? On sait en effet que la marche vers cette autre alternative risque de prendre encore beaucoup de temps.

  • Titre traduit

    Decentralization policy and the new development strategies : the example of Senegal.


  • Résumé

    For almost twenty years, decentralization in its entirety remains a fact tin Senegal. Despite the country's many important publications on social sciences, very few studies have been carried out on this question. The accession to power of local councillors has deeply changed not only the relationships between actors, but also with the central State. Then, new tensions emerge, crystallizing around financial and budgetary resources and competence transfer. So the definition given by lawmakers and the State about jurisdictions and the prerogatives of local authorities is judged ambiguous. It follows from their proposals, prevarications and vagueness particularly concerning tax policy, town and country planning and land management. Though sometimes equivocal and other times innovatory, those remarks are to be considered in order to make real the development which is in the heart of the decentralization objectives. It comes down to an euphemism to infer that, in the prevailing state of the reforms, there is still a lot to do for the progress of true autonomy of local authorities and that of development strategy in Senegal. However, the current challenge of decentralization programmes does not confine itself to its only aspects; the institutional independence of local bodies requires being attentive to the local and sustainable development issue. Does this mean another myth to bear in mind ? In fact, we know that the settling of this other alternative may take very much time.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.