Productivité et diversité floristique des ligneux en forêt dense d'Afrique tropicale humide du Cameroun : sites de Mangombé, Bidou et Campo

par Jules Romain Ngueguim

Thèse de doctorat en Ecologie forestière

Sous la direction de Bernard Riéra.

Le président du jury était Jean-Yves Dubuisson.

Le jury était composé de Jean-Claude Bergonzini, Sophie Gachet, Noéline Raondry Rakotoarisoa.

Les rapporteurs étaient Thierry Tatoni, Jean-Paul Rudant.


  • Résumé

    Cette étude est réalisée en forêt dense humide du Cameroun. Elle étudie : i) la capacité d’adaptation des espèces plantées selon deux méthodes dans les dispositifs sylvicoles abandonnés de Mangombé et ii) compare la biodiversité floristique de la forêt de Mangombé à celles de Bidou et Campo moins perturbées. Dans les plantations, les espèces qui se sont adaptées au site et presentant les meilleures performances de croissance diamétrique sont : Gmelina arborea (Verbenaceae), Dipterocarpus alatus (Dipterocarpaceae) et Aucoumea klaineana (Burseraceae). La régénération naturelle en plantation est diversifiée. Les forêts naturelles sont diversifiées comme l’indique l’indice de Shannon, le coefficient de diversité générique et la richesse spécifique qui est élevée à Mangombé (38 familles et 91 espèces), intermédiaire à Bidou (32 familles et 88 espèces) et faibles à Campo (29 familles et 75 espèces). La zoochorie concerne plus de 71% des espèces recensées. L’importance de la flore à affinité forestière consolide la possibilité pour la régénération naturelle de reconstituer à long terme la biodiversité végétale en plantation.


  • Résumé

    This study is carried in rainforest of Cameroon. It presents: i) the adaptability of species, planted with two sylviculturals methods in Mangombe’s plantation and ii) compare the biodiversity of Mangombe’s forest to those of Bidou and Campo less disturbed. The adapted species with few mortality and best diameter increasement are : Gmelina arborea (Verbenaceae), Dipterocarpus alatus (Dipterocarpaceae) and Aucoumea klaineana (Burseraceae). The natural regeneration under canopy in plantation is heterogenic and diversed. The vegetation indices show a high diversity in all the sites : Shannon index, generic diversity and specific richness which is higher in Mangombe (38 families and 91 species), intermediary in Bidou (32 families and 88 species) and lower in Campo (29 families and 75 species). Zoochory concerns more than 71% of the species, and suggests a major role of animals in the regeneration process. The abondance of species familiar to non disturbed natural forest confirms the possibility for the natural regeneration to reconstitute in long term the biodiversity in plantation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xviii-195 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 122-137. Lexique

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2013 -- 19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.