La distance et le choix du mode d'entrée sur les marchés étrangers : une analyse des entreprises françaises

par Emna Moalla

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ulrike Mayrhofer.

Soutenue le 25-11-2013

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Jean-Jack Cegarra.

Le jury était composé de Richard Soparnot.

Les rapporteurs étaient Olivier Meier, Pierre-Xavier Meschi.


  • Résumé

    Cette recherche étudie l’impact de la distance sur le choix du mode d’entrée à l’étranger. La revue de la littérature révèle l’intérêt accordé au concept de distance et plus précisément aux dimensions psychique et culturelle de la distance. Toutefois, ce concept fait objet de controverses concernant sa conceptualisation et son opérationnalisation. Les études antérieures ont tenté d’expliquer le choix du mode d’entrée par la distance culturelle. Les résultats s’avèrent hétérogènes et peu concluants. Ce travail tente d’apporter des réponses et d’éclaircir l’ambiguïté identifiée dans la littérature en adoptant une approche multidimensionnelle de la distance. Fondée sur la grille d’analyse proposée par Ghemawat (2001), cette recherche développe des hypothèses relatives aux différentes dimensions de la distance (distances culturelle, administrative, géographique, économique). Ces hypothèses sont testées sur un échantillon de 203 opérations de rapprochement effectuées par des entreprises françaises avec des partenaires localisés dans le monde entier. Les résultats de l’étude empirique montrent que la distance nationale influence le choix du mode de rapprochement (coopération versus fusion-acquisition). Ils révèlent que, dans le cas des entreprises françaises, les dimensions administrative et économique jouent un rôle prépondérant lors du choix du mode de rapprochement à l’étranger, contrairement aux distances culturelle et géographique.

  • Titre traduit

    The distance and the choice of foreign market entry modes : an analysis of french companies


  • Résumé

    This research examines the impact of distance on the choice of foreign market entry modes. The literature review highlights the interest given to the concept of distance and more specifically to psychic and cultural dimensions of distance. Nonetheless, this concept is controversial regarding its conceptualization and operationalization. Previous studies have sought to explain the choice of entry mode mainly by cultural distance. The results are heterogeneous and inconclusive. This research attempts to provide answers and clarification to the ambiguity identified in the literature by adopting a multidimensional approach to distance. Based on the framework proposed by Ghemawat (2001), this study develops several hypotheses concerning the different dimensions of distance (cultural, administrative, geographic and economic distances). These hypotheses are tested on a sample of 203 interfirm linkages conducted by French companies with partners located around the world. The results of the empirical study show that the national distance influences the choice of alliance mode (cooperation versus merger-acquisition). In the case of French companies, the findings indicate that administrative and economic dimensions play an essential role in the choice of foreign market alliance mode, contrary to cultural and geographic distances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.