Le commerce équitable pour un développement durable en Francophonie

par Elhaouari Belazreg

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Michel Guillou.

Soutenue le 30-09-2013

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale de droit (Lyon) .

Le président du jury était Guy Lavorel.

Les rapporteurs étaient Joëlle Le Morzellec, Albert Lourde.


  • Résumé

    Dans les pays du Sud des millions de petits producteurs, artisans et salariés occasionnels sont en situation de grande précarité. Seuls et non organisés, ils se trouvent impuissants et dépendants des pouvoirs locaux dominants, des intermédiaires et des fluctuations des cours des matières premières fixés à New York ou à Londres. La concurrence mondiale exacerbée et la mondialisation des échanges telle qu’elle est mise en œuvre ne laissent aucune marge de manœuvre à ces petites structures. Ces phénomènes, conjugués aux difficultés internes, aggravent davantage les inégalités et accentuent la précarité et la pauvreté dans laquelle s‘enfoncent de plus en plus ces petits producteurs, artisans et salariés. En effet, ces derniers ne disposent pas de moyens et de structures leur permettant d’élaborer des stratégies de développement à moyen et long termes, notamment par la diversification de la production, l’investissement et l’amélioration des techniques de production. Dans ce travail de recherche nous essayons de montrer que la contribution du commerce équitable au développement durable en Francophonie est considérable. Une problématique centrale peut être définie de la manière suivante : Quels sont les moyens de développement du commerce équitable et comment permet-il un développement durable en Francophonie ?Cette recherche peut également aider à mieux appréhender certaines logiques de décideurs et d’acteurs en Francophonie s’intéressant au commerce équitable et au développement durable. En effet l’environnement du commerce international devient de plus en plus complexe avec la libéralisation acharnée et la concurrence exacerbée par la mondialisation.

  • Titre traduit

    The fair trade for sustainable development in Francophonie


  • Résumé

    In developing countries millions of small producers, artisans and casual employees are in precarious situations. Alone and unorganized, they are helpless and dependent on prevailing local authorities, intermediate and fluctuations in commodity prices set in New York or London. The heightened global competition and the globalization of trade as it is implemented leave no leeway for these small structures. These developments, combined with internal difficulties further exacerbate inequalities and highlight insecurity and poverty in which s' sink more these small producers craftsman and employees because they do not have the means and their structures to develop strategies for medium and long term, including the diversification of production, investment and improved production techniques.In this research we try to show that the contribution of fair trade to sustainable development Francophonie is considerable. A central problem can be defined as follows: What are the ways of development of fair trade and how it enables sustainable development Francophonie?This research may also help to better understand some logical decision-makers and actors in Francophonie interested in fair trade and sustainable development. Indeed the international trading environment is becoming increasingly complex with the fierce competition and liberalization exacerbated by globalization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.