Les conditions initiales de la longevité des joint ventures internationales : une analyse des JVI implantées dans les pays de la Méditerrannée

par Dorra Triki

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ulrike Mayrhofer.

Soutenue le 27-09-2013

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Jean-Jack Cegarra.

Le jury était composé de Frédéric Prévot.

Les rapporteurs étaient Boualem Aliouat, Pierre-Xavier Meschi.


  • Résumé

    Dans un contexte de globalisation des marchés, les partenariats inter-firmes et les joint ventures internationales (JVI) se sont considérablement développés à l’échelle mondiale. La littérature montre qu’en dépit des nombreux avantages offerts aux entreprises, ces stratégies demeurent risquées avec un niveau de performance hétérogène. Dans le cadre de cette recherche doctorale, nous proposons d’étudier l’impact des conditions initiales sur la longévité et les modalités de sortie des joint ventures implantées dans les pays de la Méditerranée. Dans cet objectif, nous avons retenu une perspective holistique en mobilisant trois ensembles de variables : l’environnement de la structure commune, les caractéristiques des partenaires et celles de la joint venture. Ces conditions initiales, prises en compte au moment de la formation de la relation, sont considérées comme des éléments « déstabilisateurs » influençant la durée de la relation partenariale. Afin de déterminer l’influence de ces variables, nous avons construit une base de données, à partir de la presse économique. L’échantillon est constitué de 124 JVI implantées dans huit pays de la région méditerranéenne et créées entre 1996 et 2003. Les analyses statistiques de survie nous ont permis de montrer que le type des JVI (JVI créées par des investissements greenfield ou par acquisition) et le degré de similarité des activités entre le partenaire étranger et la JVI exercent une influence significative sur la longévité.

  • Titre traduit

    The initial conditions of the longevity of international joint ventures : an analysis of IJV established in mediterranean region


  • Résumé

    Inter-firm partnerships and international joint ventures (IJV) have developed significantly at the global scale. Previous studies show that, despite their benefits, these strategies remain risky, with a heterogeneous level of performance. In this doctoral dissertation, we aim to analyze the impact of initial conditions on longevity and exit modes of joint ventures established in Mediterranean countries. For this purpose, we have chosen a holistic approach by using three sets of variables: the environment of the common structure, the characteristics of the partner companies and the characteristics of the joint venture. Such initial conditions, under which IJVs are formed, are considered as "destabilizing" factors influencing the duration of the partnership. In order to determine the influence of these variables, we created a database, relying on the international business press. The sample includes 124 IJVs which were formed between 1996 and 2003 and implemented in eight countries of the Mediterranean region. Survival analysis shows that the type of IJV (created by greenfield investments or by acquisition) and the industry relatedness of an IJV to its foreign parent have a significant influence on longevity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.