L'autonomie responsable des personnes agées

par Anne Robichaud

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger.

Soutenue le 18-06-2013

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) .

Le président du jury était Dominique Folscheid.

Le jury était composé de Jean-Philippe Pierron.

Les rapporteurs étaient Dominique Folscheid, Louis Ploton.


  • Résumé

    Dans nos pays occidentaux, les spécialistes de la question du vieillissement avancent que l'un des paradoxes du discours contemporain privilégiant d'une part, l'autonomie et d'autre part, le maintien de la dépendance des personnes âgées, s'avère fort préjudiciable à cette population.Si tous parlent d'autonomie peu évoquent la responsabilité. Pourtant, l'homme apparaît comme le sujet moral qui doit répondre de ses actions. car la véritable expérience de la responsabilité exige de réunir concrètement deux relations fondamentales: la responsabilité pour son agir propre et la responsabilité pour le monde. L'autonomie responsable des personnes âgées est donc tributaire de deux facteurs importants: la personne elle-même et la société dans laquelle elle vit. Si la résilience est une condition qui relève directement de la personne, la créativité dépend tout autant du talent personnel que des conditions dans lesquelles la société met à la disposition de la personne pour se réaliser.D'où l'intérêt grandissant vers l'éthique qui d'une part, impose une vision participative de l'autonomie c'est-à-dire une vision qui renforce le lien social et refuse l'assistance; d'autre part, le développement d'une démarche qui réalise les conditions de cette autonomie responsable en amorçant un processus d'éducation tout au long de la vie. C'est ce qu'a bien compris l'un des philosophes du vingtième siècle, Hans Jonas, qui a précisé sous le nom de principe responsabilité, une règle d'éthique à laquelle on ne saurait s'opposer.C'est donc dans cette optique que nous essayons de voir s'il est encore possible de maintenir chez les personnes âgées vivant dans nos sociétés, une autonomie responsable.

  • Titre traduit

    The Responsible Autonomy of the Elderly


  • Résumé

    In our countries of the West, the fact that experts in the matter of aging put forth the idea that one of the paradoxes of the present debate, on the one hand, promoting the preservation of autonomy and, on the other, keeping the elderly dependent, proves to be most detrimental to this part of the population.While many speak of autonomy, few promote responsibility. Still, man appears to be, as it were, the moral subject who, must be accountable for his actions, for the true experience of responsibility requires that two fundamental relationships come together in reality: responsibility for one’s own deeds and responsibility to the world.Responsible autonomy of the elderly flows therefore from two important elements: the person and the society in which the person lives. If resilience is a condition that is a direct trait of the person, creativity depends as much on the personal talent as on the conditions which society makes available to the person to be fulfilled.Hence, the growing interest in the ethics which, on the one hand, imposes a participating vision of the autonomy, that is, a vision that reaffirms the social bond and rejects assistance: on the other hand, the development of an initiative that fulfills the conditions of this responsible autonomy by preparing a process of education all through his life. This is what one of the philosophers of the twentieth century understood so well, Hans Jonas, who stated precisely under the name of principle of responsibility, a rule of ethics which we cannot oppose. It is therefore from this point of view that we strive to see if it is still possible to maintain a responsible autonomy in the elderly persons living in our society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.