Gérer la résistance au changement : contribution de la mesure des niveaux de résistance des acteurs dans les projets de changement

par Hermine Girisit

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Vincent Cristallini.

Soutenue le 11-03-2013

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Laurent Cappelletti.

Le jury était composé de Elodie Collomp, Henri Savall.

Les rapporteurs étaient Thierry Nobre, Catherine Voynet-Fourboul.


  • Résumé

    Toute entreprise, par choix ou par obligation, doit s’adapter en permanence aux différentes évolutions économique, technologique et social de son environnement. Dans cette visée, des changements internes et externes s’avèrent nécessaires afin d’optimiser les performances existantes de l’entreprise. Pour anticiper et réussir ces changements, les organisations doivent réfléchir à une stratégie adéquate en tenant compte du volet humain, car toute modification ou rupture des pratiques de travail peut déstabiliser les habitudes des acteurs et dans certains cas peut être à l’origine des mécanismes de résistance. Dans la littérature académique et dans le discours managérial la résistance au changement est souvent présentée comme un fait négatif mené par une minorité d’individus impactant significativement les projets de changement. Dans ce sens, l’étude de la compréhension et de la mesure des résistances des acteurs est donc essentielle pour réussir le changement dans une organisation. Notre étude démontre que, pour ne pas compromettre la réussite du projet de changement, une analyse des niveaux de résistances s’avère nécessaire par le gestionnaire afin de minimiser les effets de la résistance des acteurs face au changement. Le dispositif de recherche diachronique nous a permis de suivre l’évolution des comportements des acteurs, d’un projet de changement, dans le secteur médical, pour faire émerger les principaux caractéristiques et les niveaux de résistances. L’intérêt de cette étude est de déterminer les différents niveaux de résistances pour identifier les freins possibles auxquels le manager devra faire face, et de proposer des solutions adéquates pour réussir de manière positive un changement dans l’entreprise.

  • Titre traduit

    Managing resistance to change : contribution of the measurement of the actors resistance in the projects of change


  • Résumé

    Every company, by choice or by necessity, must constantly adapt itself to various economic, technological and social environment changes. From this perspective, the internal and external changes are needed in order to optimize the existing of the company. To anticipate these changes and to be successful, organizations need to consider an appropriate strategy taking into account the human dimension, because any modification or termination of work practices can destabilize the habits of actors and in some cases can cause resistance mechanisms. In the academic literature and in the managerial discourse, the resistance to change is often presented as a negative led by a minority of individuals impacting significantly change projects. In this sense, the study of understanding and measuring resistances actors is essential for managing change in an organization. Our study demonstrates that, in order to not jeopardize the success of the change project, an analysis of resistance levels is necessary for the manager to minimize the effects of the actor’s resistance to change. This diachronical research has allowed us to monitor the behavior of actors, a proposed change in the medical industry, to bring out the main characteristics and resistance levels. The interest of this study is to determine the different levels of resistance, to identify the possible obstacles, that the manager will have to deal and then to propose appropriate solutions to achieve positively the change in the company.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.