Rôle des compétences sociales et du capital social de l’entrepreneur et accès aux ressources externes en création d’entreprise

par Amina Omrane

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Fayolle et de Olfa Zeribi-Benslimane.

Soutenue le 25-01-2013

à Lyon 3 en cotutelle avec l'Université de Carthage (Tunisie) , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Ulrike Mayrhofer.

Le jury était composé de Slim Khalbous.

Les rapporteurs étaient Émile-Michel Hernandez, Zeineb Ben Ammar Mamlouk.


  • Résumé

    Les études portant sur le capital social dans le champ de l’entrepreneuriat ont largement mis en exergue son rôle dans la réussite des projets entrepreneuriaux de création. Néanmoins, les préalables qui sont susceptibles d’agir sur sa formation et son développement afin d’en favoriser l’accès aux ressources externes ont été peu explorés. Dans cette perspective, les recherches réalisées en contexte TIC (des Technologies d’Information et de Communication), et plus spécifiquement durant la phase de survie-développement des entreprises nouvelles, sont encore moins nombreuses. Dans ce cadre, cette thèse tente de comprendre le processus par lequel les compétences sociales de l’entrepreneur TIC permettent d’enrichir son capital social, et par là même de faciliter son accès aux ressources externes clés. Pour atteindre cet objectif, un modèle conceptuel a été développé à partir d’une revue de la littérature. Pour tester ce modèle et les hypothèses qui s’y rattachent, nous avons procédé à une collecte des données en deux principaux temps. Dans un premier temps, nous avons mené une étude exploratoire auprès de dix entrepreneurs TIC, quatre banquiers et cinq capitalistes de risque. Cette étude nous a permis, au moyen d’une analyse de contenu, de mieux contextualiser la recherche, ainsi que de cerner les compétences et ressources essentielles pour le développement des nouveaux projets de création. Dans un deuxième temps, nous avons conduit des entretiens semi-directifs auprès de 120 entrepreneurs TIC tunisiens. Les donnés recueillies ont fait l’objet de traitements statistiques via les logiciels UCINET-VI, SPSS (version 18) et SMART-PLS (version 2.0). Les résultats ont démontré que trois types de compétences sociales, à savoir la persuasion sociale, les bonnes grâces et l’intelligence émotionnelle de soi, sont susceptibles d’agir en contexte de création TIC. Le capital social de l’entrepreneur joue un rôle médiateur entre ses compétences sociales et son accès aux ressources externes clés, alors que l’incertitude environnementale de marché exerce un effet modérateur. A partir des résultats obtenus, nous pouvons déduire les principales contributions et limites de cette recherche afin de proposer des perspectives de développement futures.

  • Titre traduit

    Role of entrepreneurial social skills and social capital and access to external resources in venture creation


  • Résumé

    Research concerning social capital within the field of Entrepreneurship has largely put forward its role in the success of venture creation projects. Nevertheless, the prerequisites which are likely to act on its formation and its development in order to support their access to external resources were rarely explored. In this perspective, researches carried out in the ICT context (of Information and Communication Technologies), and more specifically during the survival-development stage of new companies, are even fewer. Within this framework, this thesis tries to understand the process by which the entrepreneur's social skills enable him to enrich his social capital and consequently, to facilitate his access to key external resources. To achieve this goal, a conceptual model was developed from a literature review. To test this model and the hypotheses which are related, we proceed to a data-gathering in two principal times. Initially, we undertook an exploratory study with ten ICT entrepreneurs, four bankers and five investors. This study allowed us, by a content analysis, to better contextualize this research, and by the way, to emphasize the skills and resources which are essential for the development of new projects' creation. In the second time, we conducted semi-directed interviews with 120 Tunisian ICT entrepreneurs. The collected data were subject to statistical treatments via UCINET-VI, SPSS (version 18) and SMART-PLS (version 2.0) softwares.The results demonstrated that three types of social skills, namely the social persuasion, the ingratiation and the self emotional intelligence, are likely to act in the context of ICT creation. The entrepreneur's social capital plays a mediator role between his social skills and his access to key external resources, whereas the market's environmental uncertainty exerts a moderating effect. Building from the obtained results, we can deduct the principal contributions and limits of this research in order to propose future perspectives of development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?