SSII, laboratoire de formes modernes de mise au travail ?

par Solene Thomas-Chauffin

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Patrick Rozenblatt.

Le président du jury était Gilles Herreros.

Le jury était composé de Djaouida Séhili.

Les rapporteurs étaient Pierre Cours-Salies, Michèle Tallard.


  • Résumé

    En définissant les notions de „travail“ et de „ métier“, nous avons observé l’importance du „système d’information“ dans la réinvention du „travail“. Constatant la disparition ainsi que la modification des métiers ; en atteste les licenciements et les réorganisations des entreprises ; le travail ne disparait pas pour autant et s’invite sous de nouvelles formes, comme les statuts auto-entrepreneur et stagiaire, mais aussi en positionnant le consommateur comme travailleur. Du travail visible, sous la forme d’un travail salarié, au travail „caché“, c‘est la société tout entière qui s’en trouve réinventée, et invite à de nouvelles perspectives sociales.Au travers de l’étude de deux SSII (société de services en ingénierie informatique), pendant une durée de 5 ans, nous nous sommes intéressés aux différentes formes de mise au travail de 152 ingénieurs informaticiens. Appréhender le contexte des SSII comme un laboratoire de formes modernes de mise au travail, nous a permis d‘identifier ces mises au travail novatrices et leurs valorisations.Le système d’information se constituant comme l’axe incontestable de cette modification du travail, permet la mise en place d‘un travail normé et standardisé, dessine les nouveaux contours du travail, et ouvre vers de nouvelles perspectives sociales et économiques enrichissantes.Si le système d’information contribue à la mise en œuvre de ces nouvelles formes de travail, les décisions managériales se constituent comme étant à l’origine de cette l’utilisation.Vers quel paradigme nous oriente, cette utilisation du système d‘information ?

  • Titre traduit

    IT companies laboratoy of modern forms of getting to work ?


  • Résumé

    Defining the concepts of "work" and "job", we observed the importance of "information system " in the reinvention of "work".Noting the loss and modification of „jobs“ ; evidenced by layoffs and reorganization of enterprises , the work does not disappear , however, and invites new forms , such as statutes of freelance and student , but also by positioning the consumer as a worker.Work visible, in the form of wage labor, to work "hidden" , it is the whole society that is reinvented, and calls for new social perspectives.Through the study of two IT compagnies, for a period of 5 years , we are interested in various forms of work activity concerning 152 computer engineers .Understand the context of IT compagnies as a laboratory for modern forms of development work has enabled us to identify these updates in innovative work and valuations.The information system is forming as the undisputed center of this change of work, allows the establishment of normalized and standardized work , draws the new border of work, and open to new rewarding social and economic opportunities.If the information system contributes to the implementation of these new forms of work , managerial decisions are to be at the origin of this use.To what paradigm directs us, this use of information system?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.