L'argent de l' or : Exploration anthropologique d’un « boom » aurifère dans la région Sud-Ouest du Burkina Faso

par Quentin Mégret

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Michèle Cros.

Soutenue le 22-10-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Histoire, géographie, aménagement, urbanisme, archéologie, sciences politiques, sociologie, anthropologie (Lyon) , en partenariat avec Centre de Recherche et d'Etudes Anthropologiques (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Pierre Dozon.

Le jury était composé de Jean-Pierre Jacob, Pierre-Yves Le Meur, Olivier Leservoisier, Julien Bonhomme.


  • Résumé

    Au cours des dernières années, le Burkina Faso a connu une croissance spectaculaire de ces activités minières. Depuis le milieu des années 1990, l’État burkinabè a entamé la libéralisation de ce secteur et accorde désormais des permis de recherche et des autorisations à des opérateurs économiques privés. De nombreuses sociétés minières internationales explorent aujourd’hui leurs concessions tandis que, au même moment et parfois en des lieux identiques, des milliers de chercheurs d'or ouest-africains implantent des camps miniers à travers tout le pays. La présente thèse de doctorat porte sur la région Sud-Ouest du Burkina Faso, historiquement réputée pour abriter de riches gisements aurifères. Tout d'abord, cette étude se concentre sur les aspects historiques et culturels de l'exploitation et du commerce de l’or. Puis, le mode de vie et l'économie morale des orpailleurs sont décrits et analysés. Enfin, les investigations soulignent les interactions entre les communautés minières et une large gamme d'acteurs exogènes : les habitants des villages riverains, les autorités locales et centrales, les compagnies minières nationales et internationales. Ces relations révèlent l'autonomie sociopolitique relative des communautés minières vis-à-vis du « monde extérieur ». Ces liens s'étendent du niveau local aux sphères nationale et internationale, démontrant la complexité de la compréhension d'un tel champ stratégique.

  • Titre traduit

    L’argent de l’or : Anthropological exploration of a gold mining “boom” in the South-West of Burkina Faso


  • Résumé

    Over the last few years, Burkina Faso has witnessed a dramatic growth of mining activities. From the 90’s on, the state of Burkina Faso has initiated the liberalization of his mining sector. Henceforth, the state grants research permits and authorizations to private operators. Many international mining companies explore their concessions while - at the same time and sometimes the same place - thousands of West African gold seekers set up mining camps all over the country. The present doctoral thesis focusses on the southwest region of Burkina Faso, historically renowned for housing rich gold deposits. First, this study concentrates on the historical and cultural aspects of gold exploitation and trade. Then, it describes and analyzes the moral economy and way of life of the non-industrial gold miners. Finally, the investigations point out the interactions between the gold mining communities and a large range of exogenous actors: local inhabitants, local and central authorities, international and national mining companies. These relationships uncover the relative sociopolitical autonomy of the gold mining communities in relation to the “outside world”. These links extend from the local to the national and international spheres, demonstrating the complexity of understanding such a strategic field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.