De l’apposition à la construction nominale détachée : Étude syntaxique et textuelle des constructions [GN1, GN2] en allemand

par Marie-Laure Blanche Durand

Thèse de doctorat en Linguistique allemande

Sous la direction de Marie-Hélène Pérennec Maniez.

Soutenue le 02-12-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Centre de Recherche en Langues et Cultures Europeennes (laboratoire) .

Le président du jury était Hervé Quintin.

Le jury était composé de Martine Dalmas, Odile Schneider-Mizony.

Les rapporteurs étaient Jacques Poitou.


  • Résumé

    Cette étude, syntaxique et textuelle, se penche sur le problème de la définition de l’apposition. Les grammaires de l’allemand et les études linguistiques consacrées à l’apposition font apparaître de grandes divergences quant à l’extension de la notion qui reste encore empreinte du poids de la tradition grammaticale. Les critères relevés dans les différentes définitions (accord casuel, accolage, identité référentielle, non restrictivité, suppressibilité, parenté avec une structure propositionnelle ou relation prédicative) sont soumis à un examen critique qui motive une redéfinition en intension et en extension de l’objet d’étude : la construction détachée à support nominal est une prédication supplémentaire averbale dans laquelle l’apport GN2 peut morphosyntaxiquement toujours se positionner directement à droite du support GN1. Cette définition permet de distinguer la construction détachée de phénomènes considérés comme appositifs (le GN en als et wie, la dislocation, la construction absolue).La mise à distance de GN2 par rapport à GN1 s’explique par la répartition et la hiérarchisation de l’information dans l’énoncé et au-delà, dans le texte. La construction détachée apporte les éléments pertinents pour la compréhension du texte. Cette fonction explicative instaure et entretient l’ethos coopératif du locuteur-scripteur dont celui-ci peut jouer à des fins argumentatives.Le corpus d’étude (volume 2) est composé de textes de presse et de textes littéraires contemporains.

  • Titre traduit

    From apposition to detached noun phrases : Syntactic and textual study of [NP1, NP2] constructions in German


  • Résumé

    This syntactic and textual study examines the various ways apposition can be defined. German grammars and linguistic studies devoted to apposition vary widely in the range of that notion, which is still very much under the influence of grammatical tradition. The various criteria which appear in definitions (case agreement, adjacency, referential identity, non-restrictiveness, deletability, similarity to a grammatical clause, subject-predicate relation) are critically examined, which leads to a redefinition of the object of our study, both intensionally and extentionally: noun-based detached constructions can be seen as additional averbal predications in which the appositive NP2 can always be morphosyntactically positioned immediately to the right of the NP1 base. Our definition makes it possible to distinguish detached constructions from phenomena which are usually considered as appositive (als- or wie-introduced NPs, dislocations, absolute constructions).NP2 displacement away from NP1 results from the distribution and prioritization of information within utterances, and further at the textual level. Detached constructions provide relevant elements for textual comprehension. This explanatory function creates and maintains a high level of mutual comprehension between the speaker/writer and the reader, which the speaker can use for argumentative purposes.The corpus of our study (vol. 2) is made up of newspaper and magazine articles and contemporary literary texts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.