Process of Media Addiction and Its Implications to Political Participation in Serbia

par Ljubisa Bojic

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean-Louis Marie.

Soutenue le 07-11-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Triangle, action, discours, pensée politique et économique (Lyon) (laboratoire) .

Le président du jury était Didier Lapeyronnie.

Le jury était composé de Srbobran Brankovic, Claude Journès.

  • Titre traduit

    Le processus de dépendance aux médias et ses implications sur la participation politique en Serbie


  • Résumé

    L’apparition de l’internet et sa propagation sur 38,8% de la population mondiale entre 1995 et 2013 indiquent que les nouveaux médias ont causé des changements significatifs dans les sociétés à travers le monde. Les caractéristiques du nouveau medium, telles que l’interactivité et la possibilité de son utilisation de n’importe quel lieu, à tout moment, pointent la possibilité élevée de développement de l’addiction par ses utilisateurs. Les données indiquent la hausse de l’utilisation générale des médias au cours des soixante dernières années. D’autre part, pendant cette même période a été notée la baisse de la participation politique, ensemble avec le déclin de la socialisation et de la participation active dans des organisations professionnelles. Les questions de recherche sont réparties en de grandes questions, relatives à l’examen sur les personnes qui sont plus sujettes à devenir dépendantes aux medias, à découvrir si les personnes sont plus dépendantes aux medias anciens ou nouveaux et à clarifier quelles sont les conséquences de la dépendance aux médias, y compris son impact sur la participation politique. Les ouvrages des penseurs classiques ont été examinés pour servir de fondement aux hypothèses, portant une attention particulière à l’anomie, l’aliénation et la société de masse. L’examen des ouvrages de la littérature contemporaine a été focalisé sur les notions de la structure sociale moderne, de l’avancée technologique, de la mondialisation, de la déception par la démocratie, du nouveau paysage médiatique et du narcissisme. L’hypothèse principale, résultat de l’examen des perspectives théoriques différentes, indique que les changements sociaux, telle que l’apparition de la production de masse et l’expansion des medias de masse, réduisent la possibilité d’expression et augmentent la manipulation de l’intérêt du profit. Cela peut être à l’origine des frustrations qui engendrent des sortes différentes de dépendance, qui remplacent les buts non réalisés, causant ainsi la baisse de la participation politique. Cette baisse permet aux “mauvaises personnes”, qui exercent mal les fonctions représentatives, de devenir des acteurs sociaux, ce qui peut, potentiellement, causer davantage de frustrations. La recherche a été conduite à l’aide d’un sondage représentatif, mis en œuvre en Serbie en 2011. Cette étude établit une nouvelle méthodologie de mesure de la dépendance par le biais d’un seul sondage; pour la première fois, elle distingue des personnes dépendantes aux médias par le niveau de leur dépendance et la longueur d’utilisation des médias comme indices objectifs, tandis qu’elle comprend aussi des indices subjectifs.....


  • Résumé

    Appearance of internet and its spread to 38.8% of world population from 1995 to 2013 indicate that new media bring significant changes to societies around the world. Features of new media such as interactivity and possibility to use it from anywhere anytime indicate internet may be highly addictive. Data point to increases in overall media use over the last 60 years. On the other hand, decreases in political participation are registered together with decline in socializing and active membership in professional organizations for the same period. Research questions are divided into large ones relating to examination of what kind of people are more susceptible to becoming media addicts, finding out if people are more addicted to old than to new media and inquiring into consequences of media addiction including its effects to political participation. Classical thinkers have been examined as basis for hypotheses with special attention directed towards anomie, alienation and mass society. Nowadays literature has been examined as well, focusing on modern social structure, advance of technology, globalization, disappointment with democracy, new media landscape and narcissism. Main presumption coming from examination of different theoretical perspectives is that social changes such as appearance of mass production and expansion of mass media decreased possibilities for expression and increased manipulation of profit interest. This may be causing appearance of frustrations leading towards different kinds of addictions as substitutions for unrealized goals, thus causing decrease in political participation. This decrease makes it possible for “wrong people” to become social agents as they perform representative functions in poor manner, which potentially causes more frustration.Research was conducted through nationally representative survey in Serbia during 2011. This study establishes new methodology to measure addiction to all media through a single survey; it divides media addicts according to level of their addiction and uses length of media use as objective indicator, for the first time, while it also includes subjective indicators.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.