Préoccupations et agencements dans les contextes d'activité domestique : Contribution à la conception de situations informatiques diffuses, appropriables et énergétiquement efficaces

par Julien Guibourdenche

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yves Clot et de Jacqueline Vacherand-Revel.

Soutenue le 04-11-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissage, representations (laboratoire) .

Le président du jury était Marc Durand.

Le jury était composé de Béatrice Cahour, Pascal Salembier, Yvon Haradji, Myriam Fréjus.


  • Résumé

    L’objectif de notre thèse est de contribuer à la conception de situations informatiques diffuses efficaces énergétiquement et appropriables par les habitants au quotidien. Pour cela, à partir d'une approche centrée sur l'activité, nous caractérisons les contextes d'activité quotidienne, ce qui permet d'élaborer nos principes de conception et des scénarios. Cette recherche est menée en référence au cadre du « cours d'action » (Theureau, 2004) ainsi qu'à une approche critique et située (e.g., Barad, 2007; Suchman, 2007) de l'agentivité physique sous-tendant l'action collective, via la notion de « cours d'agencement ». Les spécificités de l'informatique diffuse (e.g., en réseau disséminé dans l'environnement) et des situations domestiques investiguées (e.g., plusieurs pièces et étages) nous amènent à créer une méthodologie pour l’analyse formelle du collectif et les scénarios : le format « multi-portées ». Sur ces bases, nous caractérisons les contextes d'activité de plusieurs familles vivant dans des maisons à forte consommation énergétique. Nos résultats mettent en évidence les préoccupations des habitants, les jeux de suspension/actualisation à travers le temps, ou de préoccupations multiples à l'instant « t » et les anticipations qui les structurent. Nous caractérisons également des contextes d'articulations collectives, montrant que les membres de la famille sont engagés dans des préoccupations à la fois similaires et différentes, oscillant entre convergence et divergence à différentes échelles de temps. Enfin, nous comparons 85 agencements du collectif dans l'habitat et les types d' « (im)possibilités » perceptives et pratiques qui en émergent entre humains, objets et espaces physiques. Ces résultats permettent d'alimenter notre modèle de conception de situations informatiques diffuses appropriables et efficaces énergétiquement. Après avoir présenté les orientations et principes de conception généraux, nous construisons des scénarios collectifs d'« interactions incidentes/intentionnelles » (Dix, 2002) entre humains et réseaux, puis nous définissons comment le futur système devra fonctionner afin d'être appropriable et efficace énergétiquement. Ce travail montre qu'il est possible et nécessaire de concevoir l'efficience énergétique des réseaux socio-techniques tout en donnant des possibilités d'action et d'appropriation à l'humain.

  • Titre traduit

    Concerns and « agencements » in contexts of domestic activity : Contribution to the design of energy-efficient and appropriable ubiquitous computing environments


  • Résumé

    This research aims at contributing to the design of ubiquitous computing environments enabling both energy efficiency and their appropriation by people in everyday life at home. To this end, from an activity-centered perspective, we empirically characterize a wide range of contexts of everyday life and build design principles and scenarios. This research is conducted with reference to the « course-of-action » framework (Theureau, 2003) and a situated/critical approach (Barad , 2007; Suchman , 2007) of the physical agencies composing collective action : the « course of agencement (agency from physical arrangement)». First, the joint specifics of ubicomp (e.g., networking scattered agents through time and space) and home arena (e.g., several people, rooms and floors) lead us to create a methodology of formal analysis and scenarios : the « multi-scores » layout. Second, we characterize the activity contexts of households living in homes with high energy consumption rates. Our results highlight the richness of the inhabitants' concerns, the significant dynamics of suspension/actualization over time, the simultaneity of multiple concerns underpinning expectations in daily life. We also characterize contexts of collective articulations, showing that family members engage in both similar and different concerns, oscillating between convergence and divergence at different timescales. Finally, we compare 85 « agencements » between families and their homes through time. Our results stress the types of perceptual and practical « (im)possibilities » that emerge between inhabitants, objects and physical spaces. These results feed our activity-centered design model. After presenting the guidelines and general principles of future arrangements of agency, we build collective scenarios of « incidental/intentional interactions » (Dix, 2002) between the future technical network and humans. We define some ways in which the future system must enable both action/appropriation and energy efficiency. Our work argues that it is possible and necessary to design the networks' energy efficiency while enabling humans to enact and appropriate their world.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.