Les temps du passé de l’indicatif en français : approche en langue et en discours

par Amani El amer (Rabeh)

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Sylviane Rémi.

Le président du jury était Danielle Leeman-Bouix.

Le jury était composé de Marie-Christine Hazaël-Massieux.

Les rapporteurs étaient Carl Vetters, Jacques Bres.


  • Résumé

    Notre thèse a pour objet les temps du passé de l’indicatif en français (en particulier le passé simple, l’imparfait et le passé composé). Les approches sur le temps sont multiples et elles utilisent des concepts variés qui tentent d’expliquer le fonctionnement de ces formes à travers de nombreux paradigmes. Ainsi, la grammaire scolaire se contente de stipuler que les temps du passé de l’indicatif ont pour rôle de situer les événements dans l’époque passée. Mais, si l’on confronte les théories traditionnelles avec les approches linguistiques plus récentes sur la sémantique des temps verbaux, on observe que l’emploi de ces temps implique à la fois une référence temporelle, une visée illocutoire et discursive ainsi qu’une attitude psychologique et pragmatique. Nous étudions donc dans ce travail les usages en discours des temps du passé à partir de leurs valeurs en langue en essayant de montrer de quelle manière les contenus temporel, aspectuel et modal interfèrent et se complètent dans l’expression verbale du passé. Nous mettons en évidence le fait que le choix des temps du passé est motivé également par la manière de se représenter les événements et par le type d’information que veut faire passer le locuteur à son interlocuteur. L’emploi des temps du passé caractérise également des types particuliers de discours et participe à la cohérence informationnelle du texte. Enfin, le traitement d’approches aspectuo-temporelles, textuelles et pragmatiques nous conduira à adopter le modèle essentiellement praxématique pour une étude du fonctionnement des temps du passé en langue et en discours dans un texte littéraire, Thérèse Desqueyroux de François Mauriac.

  • Titre traduit

    The "indicatif" past times in French : approach in language and speech


  • Résumé

    Our work has for object the times of the past in French (in particular the simple past, the imperfect and the present perfect). The approaches at the time are multiple and they use varied concepts which try to explain the functioning of these forms through of many paradigms. So, the grammar contents with stipulating that the times of the past have for role to place the events in the past time. But, if we confront the traditional theories with the more recent linguistic approaches on semantics of the tenses of the verb, we observe that the use of these times implies at the same time a temporal reference, an aim illocutoire and discursive as well as a psychological and pragmatic attitude. We study in this work the uses in speech of the past time from their values in language by trying to show, first of all, how temporal, aspectual and modal contents interfere and complement each other in the verbal expression of past. We highlight the fact that the choice of the past times is motivated by the way of representing itself the events and by the type of information that the speaker wants to introduce to his interlocutor. The employment of the past times also characterizes particular types of speech and participates in the informative coherence of the text. The treatment of aspectuo-temporal, textual and pragmatic approcaches leads us to adopt the model primarily praxematic for a study of the use of the past times in language and speech in a literary text, Thérèse Desqueyroux of François Mauriac.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.