L'Attention Émotionnelle : Arguments for un mécanisme automatique, valence non-spécifique et guidé par l'appraisal de pertinence.

par Audric Mazzietti

Thèse de doctorat en Psychologie (doctorat psychologie mention psychologie cognitive)

Sous la direction de Olivier Koenig.

Soutenue le 21-10-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Laboratoire d'Etude des Mecanismes Cognitifs (laboratoire) .

Le président du jury était David Sander.

Le jury était composé de François Osiurak.

Les rapporteurs étaient Didier Grandjean, Gilles Pourtois.


  • Résumé

    S’il est admis que notre attention est préférentiellement orientée vers les stimuli émotionnels, les dimensions du stimulus qui sont responsables d’un tel biais font toujours l’objet d’un débat. Contrairement aux conceptions classiques qui proposent que l’attention émotionnelle (i.e., l’amélioration du traitement de l’information émotionnelle) est guidée de façon bottom-up par la valence ou l’arousal, le Modèle des Processus Composants propose que l’attention émotionnelle est guidée de façon plutôt top-down par la pertinence des stimuli. Dans cette perspective, l’attention émotionnelle serait un mécanisme à part entière qui serait responsable d’une capture attentionnelle valence non-spécifique et automatique par les stimuli pertinents pour les buts et besoins de l’individu. De plus, un tel mécanisme serait guidé par l’appraisal de l’individu plutôt que par les caractéristiques intrinsèques du stimulus. Dans la première partie expérimentale de cette thèse, nous présentons plusieurs études qui ont été conduites afin de tester l’existence de ce mécanisme. Tout d’abord, les résultats de ces études ont révélé des effets de capture et d’interférence attentionnelles par des stimuli pertinents positifs et négatifs, ce qui est cohérent avec l’idée que l’attention émotionnelle est valence non-spécifique. Ensuite, ces études ont mis en évidence une modulation du biais attentionnel provoqué par un unique stimulus en fonction de sa pertinence, ce qui suggère que l’attention émotionnelle est guidée par l’appraisal de l’individu et non par les caractéristiques intrinsèques du stimulus. Enfin, les données soutiennent aussi l’hypothèse selon laquelle l’attention émotionnelle est automatique, puisque les stimuli pertinents ont provoqué une interférence alors même qu’il était explicitement demandé aux participants de ne pas les traiter. La seconde partie expérimentale de cette thèse s’intéressait à l’effet de la pertinence sur le comportement non-émotionnel subséquent à l’apparition d’un stimulus pertinent. Les résultats de l’étude présentée montrent que la pertinence influence le comportement de façon valence spécifique, en interaction avec les tendances à l’action. Ces données soutiennent aussi un modèle d’organisation des émotions selon deux systèmes motivationnels qui se déploient de l’orientation de l’attention vers la préparation à l’action. Enfin, la troisième partie expérimentale s’intéressait au traitement attentionnel de la pertinence chez une patiente ayant une lésion amygdalienne unilatérale. Les données ont montré une amplification du traitement des stimuli positifs pertinents, interprétée en termes d’effet de contre-régulation affective due à une sensibilité exacerbée de la patiente aux stimuli négatifs. Plus généralement, ce travail de thèse souligne l’importance de la notion d’appraisal, en particulier l’appraisal de pertinence, dans le guidage de l’attention émotionnelle, et dans la mise en œuvre du comportement.

  • Titre traduit

    Emotional Attention : Toward an automatic, valence non-specific and appraisal-driven mechanism of relevance detection.


  • Résumé

    If it is admitted that our attention is preferentially oriented toward emotional stimuli, there is no consensus on which stimulus dimension is responsible for such a bias. Contrary to classical conceptions that propose that emotional attention (i.e., the boosting of the processing of emotional information) is guided in a bottom-up way by negative valence or arousal, the Component Process Model posits that emotional attention is rather guided in a top-down way by the relevance of the stimulus. In that perspective, emotional attention would be a mechanism that can be reduced neither to exogenous nor to endogenous attention that would be responsible for an automatic and valence non-specific attention capture by stimuli that have and important place in the hierarchy of the goals and needs of an individual. Moreover, such a mechanism would be driven by the appraisal of the individual rather than by the intrinsic characteristics of the stimulus. In the first experimental part of this thesis, several studies were conducted in order to test the existence of such a mechanism. First, the results of these studies revealed both attentional captures and interferences by positive and negative relevant stimuli, which is consistent with the idea that emotional attention is valence non-specific. Second, these studies also showed a modulation of the attentional bias produced by a unique stimulus, as a function of its relevance, which suggests that emotional attention is driven by the appraisal of the individual rather than by the intrinsic characteristics of the stimulus. Third, the data also support the hypothesis that emotional attention is automatic, i.e., that it escapes voluntary control, because relevant stimuli provoked an attentional interference even if the participants were explicitly told not to process them. The second experimental part of the thesis focused on the effect of relevance on the non-emotional behaviour following the onset of a relevant stimulus. In this framework, the results of the study presented showed that relevance influences behaviour in a valence specific way, in interaction with action tendencies. The data also provide support to the organization of emotions in two motivational systems that evolve from attention orientation to action preparation. Eventually, the third experimental part dealt with the attentional processing of relevance in a patient with unilateral amygdala lesion. The presented study revealed an amplified processing of positive relevant stimuli that was interpreted in terms of an affective counter-regulation effect that could be caused by an exacerbated sensitivity of the patient to negative stimuli. On the whole this thesis points out the critical role played by the appraisal, particularly the appraisal of relevance, in the guidance of emotional attention, and in the implementation of behaviour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.