Ajout de retours haptiques sur des surfaces tactiles de l’habitacle automobile : perception, évaluation, et multimodalité.

par Stephanie Degrand (Dabic)

Thèse de doctorat en Sciences cognitives

Sous la direction de Rémy Versace.

Soutenue le 27-06-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de Neurosciences sensorielles, comportement et cognition , Lyon , en partenariat avec Laboratoire d'Etude des Mecanismes Cognitifs (laboratoire) .

Le président du jury était Édouard Gentaz.

Le jury était composé de Charles Tijus, Bernard Claverie, Jean-Marc Tissot, Jordan Navarro.


  • Résumé

    Dans un contexte de conduite automobile, afin de compenser la perte d’informations haptiques causée par la substitution d’interfaces mécaniques classiques par des écrans tactiles, nous avons envisagé d’étudier l’ajout d’un retour vibrotactile. Ces derniers seraient utilisés comme le témoin d’une rétroaction entre le système et l’utilisateur. Le premier objectif de ce travail a été de fournir une meilleure compréhension des facteurs et des paramètres physiques influençant la perception et l’évaluation de ces courts signaux vibrotactiles, afin d’en optimiser la création. Les données recueillies ont été à la fois subjectives (échelles de Likert) et objectives (temps de réaction, pourcentage d’erreurs). Un lien étroit entre les préférences des utilisateurs et les boutons mécaniques existants a été envisagé. Le second objectif a été d’étudié les signaux multimodaux (audio-haptique ou visuo-haptique) pour modifier la perception haptique. Pour cela, nous avons utilisé des paradigmes d’amorçage à court terme décomposés en deux phases : une phase d’apprentissage et une phase d’amorçage. La phase d’apprentissage se caractérise par l’association non explicite d’une composante haptique (une vibration de courte durée) et d’un autre composant sensoriel (soit un son, soit une image en mouvement ou statique). La phase d’amorçage se caractérise par la présentation du composant haptique seule (l’amorce) suivie d'un composant cible (soit sonore, soit visuelle). Nous avons ainsi observé que des composants perceptivement absents, mais préalablement associés, pouvaient modifier le traitement perceptif de composants en cours. Ce type de résultats nous a permis d’apporter de nouveaux arguments en faveur de mécanismes communs sous-jacents à la perception et à la mémoire à travers une modalité peu utilisée dans la littérature. Une meilleure compréhension de ces liens, nous a aidé à modifier la perception des utilisateurs, à partir de composants perceptivement absents. Une illusion a ainsi été créée à partir de signaux visuo-haptiques, permettant de se rapprocher des boutons mécaniques.

  • Titre traduit

    Adding haptic feedback on touch surfaces automotive interiors : perception, evaluation, and multimodality.


  • Résumé

    In the context of driving, in order to compensate the loss of haptic information caused by the substitution of conventional mechanical interfaces of touch screens, we proposed to study the addition of vibrotactile feedback. This would be used as a feedback control between the system and the user. The first objective of this work was to provide a better understanding of the factors and physical parameters influencing the perception and evaluation of these short vibrotactile signals in order to optimize their creation. The data collected were both subjective (Likert scales) and objective (reaction time, error rate). A link between the user’s preferences and existing mechanical buttons was considered. The second objective was to study multimodal signals (audio-haptic or visuo-haptic) in order to change haptic perception. For this, we used a short term priming paradigm divised in two phases : a learning phase and a priming phase. The priming phase is characterized by non-explicit association between a haptic component (a vibration) simultaneously with another sensorial component (either a sound, or a moving or static image). The priming phase is characterized by the presentation of one haptic component (prime) followed a target component (sound or visual). We observed that components perceptually absent, but previously associated, could change perceptual processing of target components. These types of results have allowed us to provide new arguments for common mechanisms underlying perception and memory through a modality rarely studied in scientific literature. A better understanding of these links, helped us to change the user’s perception from perceptually absent components. An illusion had been created with the visual-haptic signals allowing a closer approach to the mechanical buttons.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 27-06-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.