L’irrigation des jardins au Proche-Orient : héritage et innovations

par Ghita Benjelloun

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Rémy Boucharlat.

Soutenue le 03-07-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Archeorient - Environnement et societes de l'Orient ancien (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Porter.

Le jury était composé de Mohammed el- Faïz, Alastair Northedge, Denis Genequand.


  • Résumé

    La recherche de l’eau a été une nécessité, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Au Proche-Orient, la répartition des ressources en l’eau est très inégale et les précipitations sont presque partout insuffisantes. L’homme a développé des systèmes de captage, d’accumulation, d’adduction, d’élévation et de distribution de l’eau de plus en plus variés et élaborés. Les Assyriens, les Grecs, les Nabatéens et les Romains ont transmis ces acquis à l’Orient médiéval que les savants musulmans développeront comme une science et appliqueront dans divers régions. Le jardin, comme l’irrigation des champs et l’approvisionnement des villes et villages, exige des ressources en eau permanente. Notre étude, qui cherchait à vérifier si l’acquisition et la distribution de celle-ci exigeaient une organisation différente et des techniques particulières, apporte une réponse négative. Ce sont aussi ces mêmes systèmes qui alimentent les cités en eau courante ; les techniques ont peu changé, tout comme leur utilisation. En revanche, nous nous sommes rendu compte que le jardin – dont la fonction a changé – passant de l’enclos sacré des temples de l’Antiquité à un espace d’agrément et de prestige, a suscité la créativité des hydrauliciens, médiévaux surtout, et modernes, au service de l’élite. Comme souligné dans cette recherche, certaines techniques ont été mises en œuvre dans diverses régions, parfois dans les plus répulsives, peut-être par défi. À des fins esthétiques et ludiques, les savants ont inventé des bassins élaborés, jeux d’eau et fontaines, ce que nous apprennent les sources textuelles ; malheureusement, les témoins archéologiques sont très pauvres à cet égard. En effet, l’exemple de la noria semble être mieux documenté que d’autres systèmes. Nous pouvons cependant montrer que le jardin de l’élite, l’évolution de son concept et de ses formes, a été un puissant stimulant pour le développement des techniques hydrauliques.

  • Titre traduit

    The irrigation of gardens in the Near-Eastern : heritage & innovations


  • Résumé

    The research of water has always been a necessity, since Antiquity to the present days. In the Middle-East, the distribution of resources is quite unequal and the precipitations are almost insufficient everywhere. Mankind developed more and more various and elaborated systems for water channeling, accumulating, adduction, elevation and supply. Assyrians, Greeks, Nabateans and Romans transmitted their knowledge to the Medieval Middle-East, then developed by Muslim intellectuals as a science and applied in numerous regions. The garden, like fields, cities or villages supply, requires permanent water resources. I intended to verify if water origin and distribution necessitated a different organization and specific techniques, my study show they did not. There are different systems for supplying water for cities; techniques softly changed, as their use. However, I realized the garden, whose function changed and which firstly was a temple sacred enclosure during the Antiquity, became an ornamental and prestigious area, then aroused medieval and modern hydraulic engineers’ creativity at the service of the elite. We underlined, in this research, several techniques used in various regions, occasionally the most arid ones, perhaps as a challenge. For aesthetic and playful aims, according to the texts, the scientists invented elaborated ponds, water games and fountains; unfortunately, archaeological vestiges are very rare. Indeed, the example of the noria seems to be better documented than any other systems. Nonetheless, I show the elite gardens, its concept and layout evolution, was a stimulating element for hydraulic techniques development.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.