Les modalités de configuration télévisuelle d’une identité régionale à travers une émission de télé-réalité : Arabité, hybridité et libanité sur la LBC-Sat

par Rayya Roumanos

Thèse de doctorat en Information et de la communication

Sous la direction de Jean-Claude Soulages.

Soutenue le 10-07-2013

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Équipe de recherche de Lyon en sciences de l'information et de la communication (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Gonzalez-Quijano.

Les rapporteurs étaient Éric Macé, Guy Lochard.


  • Résumé

    Cette thèse étudie la configuration télévisuelle de l’identité arabe moderne à travers un des programmes phares de la chaine satellitaire libanaise LBC-Sat : la Star Academy Middle East. Elle interroge, d’un côté, les motivations et les contraintes institutionnelles et commerciales qui orientent le processus de création de sens à la télévision et se penche, de l’autre, sur le produit fini qui porte en lui les traces des tensions et des confrontations qui ont accompagné sa conception. Elle cherche à décoder la représentation de l’arabité proposée par la chaine libanaise dans un contexte régional instable, marqué par des bouleversements profonds. Les télévisions satellitaires panarabes, reflets des nouvelles technologies qui ont inondé le marché régional à une vitesse déconcertante à partir des années 1990, ont, en effet, entrainé une contraction de l’espace et du temps oriental ainsi qu’une abolition symbolique des frontières. Elles ont permis aux citoyens arabes, urbains comme ruraux, locaux comme de la diaspora, de s’informer, en temps réel, sur l’actualité arabe et mondiale et d’interagir avec des individus proches et lointains. Elles ont, de ce fait, facilité l’émergence d’un réseau d’échange horizontal et d’un espace public transnational qui a fait renaitre de ses cendres, mais sous une forme distincte, le rêve d’unité arabe. À travers leur discours dirigé vers la « rue arabe » et orienté par des considérations plus économiques que politiques, elles ont, d’une part, fragilisé les régimes autocratiques en place, en les dépossédant de leur monopole historique sur les médias, et de l’autre regroupé, à l’échelle internationale, un ensemble d’individus partageant les mêmes convictions, les mêmes attentes ou les mêmes centres d’intérêt. En accélérant l’autonomisation des opinions publiques par rapport aux idéologies officielles, elles ont obligé les régimes arabes à se repositionner vis-à-vis de ces producteurs de sens à l’influence grandissante. Leurs discours, qu’il soit inspiré d’une rhétorique islamique ou libérale s’élabore dans une sphère publique chargée de sens et de références et s’expose à des critiques qui témoignent de l’imbrication du politique, du religieux et du culturel dans le secteur médiatique arabe. La LBC-Sat, chaine satellitaire généraliste libanaise, née de l’association entre des entrepreneurs libanais et saoudiens, a intégré cette arène symbolique en 1996. Fille de la LBCI, la télévision la plus populaire du pays des Cèdres — celle qui représente, aux yeux des téléspectateurs arabes, l’essence de la culture libanaise — elle a très tôt affiché sa volonté de séduire l’audience régionale à travers une narration qui se démarque de celle de ses concurrentes. Constituée d’un mélange d’émissions à l’esthétique occidentale, au contenu audacieux, et au ton libéré et souvent frivole, sa programmation prend ses distances vis-à-vis des conservatismes régionaux et dénote une volonté de configurer une représentation différenciée de l’identité arabe, proche d’une conception singulière de l’identité libanaise, porteuse, selon les termes des idéologues du Liban moderne, d’une mission civilisatrice auprès des pays arabes et d’un pouvoir de conciliation entre les deux cultures occidentale et orientale. Les émissions de la LBC-Sat témoignent de son rôle autoproclamé de trait d’union entre ces deux mondes et participent à populariser cette vision auprès du public arabe. Son plus grand succès transnational, l’adaptation orientale de la télé-réalité d’Endemol Star Academy, montre, en effet, qu’il est possible d’imposer cette image dans l’imaginaire collectif régional à travers la construction d’un discours sur la jeunesse orientale, caractérisé par son d’hybridité et sa position à mi-chemin entre le global et le local.

  • Titre traduit

    Setting up a regional identity through a reality show : Arabism, Libanism, and hybridity on LBC-Sat


  • Résumé

    This thesis studies the representation of modern Arab identities through one of the most influential reality shows in the Arab World: Star Academy Middle East.It seeks to understand the strategic and ideological discourse over Arabism constructed by one of the leading Lebanese satellite channel in the MENA region: LBC-Sat.Through the study of both the professional and commercial context of emergence of this discourse, as well as a qualitative content analysis of the first four seasons of the show, it tries to understand its rationale as well as its impact in the Arab World.We believe that this narrative is unfolding in an arena of controversies where a multitude of positions regarding Arab identities are debated. Indeed, since the establishment of the first Arab satellite channels that led to a prosperous television industry, a pan Arab public sphere arose. TV shows became political fields in which opinions were exposed and theories regarding political and social issues were considered. The once monopolistic control over media contents of authoritarian regimes gave way to a more liberal environment, where citizens were given the chance to participate in the debates framing there lives. Today, Arab satellite channels act as a lightning rod for what is known as “New Arabism”, a sense of belonging to an imagined community that is no longer imposed by a higher power but developed by the base. With their liberal aesthetic and messages that oppose those of more conservative Arab televisions, Lebanese channels play a crucial role in redefining Arab identities. Their discourse, inspired by a cultural and ideological interpretation of Lebanon’s position in the Arab world, translates into a plea to rebuild bridges between the East and the West. As a symbolic object composed of hybrid forms and ideas, Star Academy Middle East echoes this position.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.