Conception et expérimentation d'un outil d'aide au transfert de connaissances enseignées : cas d'une formation en alternance de Techniciens supérieurs en statistique et traitement informatiques de données

par Kouassi Kouame

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Laurent Veillard et de Andrée Tiberghien.

Le président du jury était Sabine Loudcher Rabaseda.

Le jury était composé de Noé Brisac.

Les rapporteurs étaient Laurent Fillietaz, Luc Ria.


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur la conception et l’expérimentation d’un outil d’aide au transfert de connaissances enseignées pour la formation professionnelle en alternance de techniciens supérieurs. La formation étudiée s’adresse à des étudiants d’un Diplôme Universitaire de Technologie en Statistique et en Traitement Informatique de données (DUT-STID). Elle est dispensée au sein d’un Institut Universitaire de Technologie (IUT Lumière Lyon 2) qui présente la particularité de ne fonctionner qu’en alternance, avec un engagement important des professionnels dans tout le processus de la formation. La durée de cette formation est de deux ans dans une formule spécifique le « 1 + 1 » où les apprenants sont sous statut d’étudiants la première année et sous statut d’apprenti la seconde année. Pour étudier le transfert de connaissances enseignées en entreprise, nous nous sommes appuyé sur un cadre théorique basé sur la théorie de l’activité (Engeström, 1987 ; Tuomi-Grohn & Engeström, 2003). Du point de vue méthodologique, nous avons fait le choix d’une approche progressive et collaborative. Nous avons tout d’abord mené, à partir de plusieurs sources de données (documents ; enquête et entretiens ; archives des traces d’activités des apprentis en entreprise issues des livrets d’apprentissage) une analyse de l’organisation pédagogique de la formation en recherchant ce qui pouvait, au sein de celle-ci, favoriser les mises en lien de situations d’apprentissage et les transferts de connaissances. Les résultats de cette analyse ont montré que l’organisation existante était peu favorable aux transferts de connaissances enseignées en situation de travail, comme cela peut être le cas dans de nombreuses formations en alternance. Puis, nous avons conçu, en nous inspirant du concept d’objet-frontière, et en étroite collaboration avec les responsables de la formation et les enseignants connaissant le mieux le cursus et les missions des apprentis en entreprise, un nouvel outil permettant d’effectuer des rapprochements entre des types de tâches réalisées en entreprise et des types de connaissances enseignées à l’IUT. Ce nouvel outil a été testé et expérimenté sur plusieurs cas d’étudiants en apprentissage en entreprise au cours de différentes périodes. L’objectif était de varier les types de contexte et les profils de tuteur pour tester la capacité de l’outil à fonctionner dans différents types de systèmes d’activité, avec différents types d’acteurs. Sur la base des cas étudiés, les tests et expérimentations réalisés en situation réelle ont révélé que notre outil répondait indéniablement à un besoin et était très favorablement accueilli notamment par les maitres d’apprentissage, les apprentis et les tuteurs universitaires, principaux destinataires de cet objet-frontière. Dans les cas étudiés, il a permis d’enrichir les missions confiées, d’expliciter davantage les étapes et les ressources nécessaires au travail de l’apprenti et de favoriser des temps d’échange sur les connaissances et outils enseignés à l’IUT qui pourraient être pertinents pour la réalisation des activités en entreprise. L’expérimentation montre, cependant, que son utilisation est complexe et repose surtout sur la capacité des tuteurs universitaires à en expliciter le fonctionnement aux maitres d’apprentissage et à faire vivre l’outil en situation. La dernière partie de la thèse rend compte du travail réalisé pour intégrer cet outil d’aide au transfert dans l’organisation pédagogique de la formation. Depuis septembre 2012, il fait officiellement partie des outils de suivi et d’évaluation des apprentis en situation de travail.

  • Titre traduit

    Conception and experiment of a help tool for the transfer of knowledge taught : case of vocational training of senior technicians' alternation in Statistics and IT processing of data


  • Résumé

    This work of thesis concerns the conception and the experiment of a help tool for the transfer of knowledge taught for the vocational training in senior technicians' alternation. The studied training addresses students of a Two-year technical degree in Statistics and IT processing of data (DUT-STID). It takes place within a University Institute of Technology (IUT Lumière LYON 2) which has the peculiarity to work only in alternation, with a significant commitment of professionals throughout the training process. The duration of this training is of two years in a specific formula " 1 + 1 " where the learners are under students' status the first year and under the status of apprentice the second. To study the transfer of knowledge taught in company, we leaned on a theoretical framework based on the theory of the activity (Engeström, 1987; Tuomi-Grohn and Engeström, 2003). From the methodological point of view, we chose a progressive and collaborative approach. We first conducted from multiple data sources (documents; survey and interviews; archives of the tracks of activities of the apprentices in company stemming from notebooks of learning) an analysis of the educational organization seeking what could, within it, promote the linking of learning situations (apprenticeship) and the transfers of knowledge. The results of this analysis showed that the existing organization was not conductive to the transfers of knowledge taught in working situation as may be the case in many sandwich courses. Then, in close collaboration with the persons in charge of the training and the teachers knowing best the program and the missions of the apprentices in company, we developed, by basing ourselves on the concept of boundary-object, a new tool allowing to make links between types of tasks realized in company and types of knowledge taught at the IUT (UNIVERSITY INSTITUTE OF TECHNOLOGY). This new tool was tested and experimented on several cases of students in apprenticeship in company during various periods. The aim was to vary the types of context and tutor profiles to test the ability of the tool to operate in different types of activity systems with different types of actors. On the basis of the studied cases, the tests and the experiments realized in real life situation revealed that our tool answered unmistakably a need and was warmly welcomed in particular by the apprenticeship masters, the apprentices and the academic tutors, the main beneficiaries of this boundary-object. In the cases studied, it allowed to enrich the entrusted mission, to further clarify the steps and resources needed for the apprentice’s work and to foster the exchange time on the knowledge and tools taught at UIT (UNIVERSITY INSTITUTE OF TECHNOLOGY) that may be relevant to the achievement of the activities in a company.The experiment shows however, that its use is complex and based a lot on the ability of the academic tutors to clarify the functioning to the apprenticeship masters and to make use of the tool in situation. The last part of the thesis reports the work realized to integrate this support tool for the transfer into the educational organization of the training. Since September, 2012, it is officially part of the tools for monitoring and evaluation of the apprentices in working situation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.