Legionella pneumophila et macrolides : de l’antibiogramme à la caractérisation des mécanismes moléculaires impliqués dans la résistance

par Ghislaine Descours

Thèse de doctorat en Bactériologie

Sous la direction de Sophie Jarraud et de Christophe Ginevra.

Soutenue le 20-12-2013

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation , en partenariat avec Centre international de recherche en infectiologie (laboratoire) .

Le président du jury était Max Maurin.

Le jury était composé de Sophie Jarraud, Christophe Ginevra, Jérôme Étienne.

Les rapporteurs étaient Cécile Bébéar, Jean-Ralph Zahar.


  • Résumé

    Les macrolides sont recommandés seuls ou en association dans le traitement des légionelloses. Cependant, malgré une antibiothérapie adaptée et l'absence de souches résistantes décrites, des échecs thérapeutiques sont régulièrement observés. L'isolement de souches de Legionella à partir de prélèvements respiratoires est indispensable à la réalisation d'antibiogrammes mais il n'est obtenu que dans 24% des cas en France. Au cours de ce travail, nous avons tout d'abord amélioré le rendement d'isolement des souches cliniques, notamment par des techniques de co-culture amibienne, avant de nous intéresser aux mécanismes pouvant expliquer les échecs thérapeutiques (antagonisme entre antibiotiques, sélection de résistance). Nous avons pu montrer, dans un modèle de croissance intracellulaire de Legionella pneumophila, une absence d'antagonisme entre macrolides et fluoroquinolones ou rifampicine invalidant la première hypothèse. Nous avons ensuite généré des lignées de mutants hautement résistants aux macrolides. Nous avons mis en évidence des mutations dans les gènes codant les protéines ribosomales L4 et L22 associées à un faible niveau de résistance. Des mutations dans les gènes codant l'ARN ribosomal 23S étaient associées à un niveau plus élevé de résistance, dépendant de la nature de la mutation et du nombre de copies du gène mutées. La facilité d'obtention de mutants résistants aux macrolides in vitro suggère une potentielle acquisition de résistance in vivo au décours de l'antibiothérapie et justifie une recherche systématique de cette résistance dans les prélèvements cliniques

  • Titre traduit

    Legionella pneumophila and macrolides : from susceptibility testing to characterization of molecular mechanisms conferring resistance


  • Résumé

    Macrolides, alone or in combination, are recommended as first-line therapy of Legionnaires’ disease. Legionella pneumophila is characterized by a constant in vitro susceptibility to macrolides. Resistant variants have never been detected, in contrast with several therapeutic failures observed in patients receiving an adequate treatment. Legionellae isolation from respiratory secretions is needed for antibiotic susceptibility testing, but the reported culture sensitivity reaches only 24% in France. In this work, we improved Legionellae isolation rate by culture and amoebal co-culture. In a second time, we were interested in hypothetic mechanisms involved in therapeutic failures like antibiotic antagonisms and acquired resistance. We found no antagonistic effects for macrolide/fluoroquinolones and macrolide/rifampin combinations in an intracellular Legionella model, which made irrelevant our first hypothesis. In a last step, we propagated Legionella strains with increasing macrolides concentrations. This procedure provided us high-level macrolides-resistant mutants. We found that mutations in the genes encoding L4 and L22 proteins were correlated with low-level resistance. Mutations in domain V of the 23S rRNA were associated with intermediate or high-level resistance. We found a correlation between the kind of nucleotide substitution or the number of mutated ribosomal operons and the resistance level. The speed and efficiency of in vitro selection of L. pneumophila macrolide-resistant mutants suggest a potential acquisition of macrolide resistance in patients under therapy and emphasize the need to explore clinical Legionella macrolide susceptibility in order to track down resistance


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.