Evolutionary demography of exploited populations : the case of the wild boar Sus scrofa

par Marlène Gamelon

Thèse de doctorat en Biologie évolutive

Sous la direction de Jean-Michel Gaillard et de Olivier Gimenez.

Soutenue le 13-12-2013

à Lyon 1 , dans le cadre de École Doctorale Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation , en partenariat avec Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (laboratoire) .

Le président du jury était Pierre Joly.

Le jury était composé de Éric Baubet, Pierre Migot, François Sarrazin.

Les rapporteurs étaient David Koons, Atle Mysterud.

  • Titre traduit

    Démographie évolutive dans les populations exploitées : le cas du sanglier Sus scrofa


  • Résumé

    Le sanglier (Sus scrofa) est une espèce chassée emblématique en Europe. Comme la plupart des ongulés de zones tempérés, l'espèce sanglier s'est étendue en Europe au cours des dernières décennies. Le nombre de sangliers tués chaque année en France est passé de 36429 en 1973 à 526709 en 2011. Cette situation unique du sanglier parmi les ongulés est pourtant très commune en Europe, et a conduit à une augmentation du montant des indemnisations des dégâts occasionnés par le sanglier. Les indemnisations sont alors passées de 2 à 18 millions d'euros entre 1973 et 2001. Contrôler les populations de sangliers est donc devenu un objectif majeur pour les gestionnaires. Évaluer les paramètres démographiques qui pilotent les dynamiques de populations est nécessaire afin d'améliorer notre connaissance du sanglier. Mais s'intéresser à l'évolution des traits d'histoire de vie du sanglier est également indispensable pour mieux comprendre cette espèce. Par conséquent, contrôler les populations de sangliers en intégrant des considérations évolutives est essentiel pour permettre une gestion durable de cette espèce. Le temps est donc venu de mieux comprendre cette espèce dans un contexte de démographie évolutive, grâce à un suivi à long-terme unique d'une population de sangliers fortement chassée dans la forêt de Châteauvillain-Arc-en-barrois, France. Tout d'abord, d'un point de vue démographique, nous proposons un outil de gestion afin de contrôler le taux de croissance des populations de sangliers. Ensuite, nous replaçons le sanglier au sein des mammifères en nous intéressant plus particulièrement à des comparaisons inter spécifiques de tactiques d'histoire de vie, grâce à de récents développements méthodologiques en dynamique de population. Nous trouvons alors que le sanglier présente une stratégie d'histoire de vie plus proche de celle de petits mammifères (comme l'écureuil) que de celle d'un ongulé de taille similaire. Puis, nous trouvons que, en réponse aux variations de disponibilité alimentaire, les femelles sangliers présentent différentes stratégies de reproduction afin de maximiser le nombre de petits viables


  • Résumé

    Wild boar (Sus scrofa) is an emblematic game species in Europe. As most ungulate populations in temperate areas, wild boar abundance and distribution has increased in most European countries over the last decades. The number of wild boar shot annually in France has increased from 36,429 in 1973 to 526,709 in 2011. This unique situation is common throughout Europe and has led to higher costs to agriculture because of damage to crops. Compensation for damage caused by wild boar in France rose from 2 to 18 million Euros between 1973 and 2001, a nearly tenfold increase. Controlling wild boar populations has thus become an important target for managers. Evaluating the vital rates that drive the population dynamics is necessary to improve our understanding of wild boar. But investigating the evolution of life history traits in wild boar is also required to improve our understanding of this species. As a consequence, controlling wild boar populations incorporating evolutionary considerations is essential to allow a sustainable management of this species. The time has thus come to better understand this species is an evolutionary demography context, taking advantage of a unique long-term monitoring of a heavily hunted wild boar population located in the Châteauvillain-Arc-en-barrois forest, France. First, from a demographic viewpoint, we provide a management tool to control population growth rate of wild boar population. Second, we put back the wild boar among mammals by focusing on inter-specific comparisons of life history tactics among mammals using recent developments in population dynamics. We found that wild boar exhibits a life history strategy close to small mammals such as squirrel rather than the life history strategy observed in similar-sized ungulates. Then, we found that, in response to changes in food availability, wild boar females are able to display different reproductive tactics to maximize the number of recruits at a given breeding event

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.