Écoulements lors d'inondations en milieu urbain : influence de la topographie détaillée et des échanges avec le réseau d'assainissement

par Pierre-Henri Bazin

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de André Paquier et de Emmanuel Mignot.

Le président du jury était Robert Mosé.

Le jury était composé de André Paquier, Emmanuel Mignot, Kenji Kawaike, Philippe Sergent, Ivana Vinkovic.

Les rapporteurs étaient Robert Mosé, Slobodan Djordjevic.


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d'étudier la modélisation détaillée des écoulements qui ont lieu lors des inondations urbaines. Dans une première partie, des écoulements en bifurcation incluant des petits obstacles génériques ou des profils de canaux avec trottoirs sont étudiés sur une maquette expérimentale, puis simulés numériquement avec le modèle bidimensionnel Rubar20. Les résultats expérimentaux et numériques montrent l'avantage d'inclure des obstacles de petite taille dans un modèle d'inondation urbaine, alors qu'il n'y a qu'un intérêt limité à utiliser une topographie détaillée des rues. Dans une deuxième partie, les interactions entre écoulements de surface et écoulements en conduites souterraines sont étudiées. Un modèle physique de système de drainage urbain permet de valider un modèle analytique prédisant les débits d'échange entre les deux couches d'écoulement. Une modélisation 1D/2D (conduite/rue) est mise en place avec les modèles Rubar3/Rubar20 et validée sur des écoulements expérimentaux observés sur le modèle physique. Dans une troisième partie, les inondations dans la ville d'Oullins (près de Lyon, France) sont étudiées. La modélisation des écoulements de surface est validée avec des données de terrain, et nous discutons l'intérêt de plusieurs représentations du milieu urbain. L'intégration du réseau d'assainissement dans un modèle 1D/2D reste affectée par plusieurs incertitudes, mais cette étape montre l'intérêt de la modélisation couplée pour décrire les interactions complexes des écoulements lors d'inondations urbaines, ainsi que les limites de l'approche développée pour les écoulements à faible profondeur

  • Titre traduit

    Flows during floods in urban areas : influence of the detailed topography and exchanges with the sewer system


  • Résumé

    Aim of this thesis is to study the detailed modelling of flows that occur during urban floods. In a first part, bifurcation flows including small obstacles or channel profiles with sidewalks are studied on an experimental facility, and then numerically simulated with the two dimensional model Rubar20. Experimental and numerical results show the benefits of including small obstacles in an urban flood model, whereas there is only little benefit of using a detailed representation of the streets topography. In a second part, interactions between surface and underground pipe flows are studied. A physical model of an urban drainage system allows the validation of an analytical model predicting exchange discharges between both flow layers. A 1D/2D modelling (pipe/street) is set up with the models Rubar3/Rubar20 and validated on experimental flows observed on the physical model. In a third part, floods in the city of Oullins (near Lyon, France) are studied. Surface flows modelling is validated with field data, and we discuss the interest of several representations of the urban area. Integration of the sewer system in a 1D/2D model remains impacted by several uncertainties, yet this step shows the interest of the coupled modelling to describe complex flows interactions during urban floods, as well as limitations of the developed approach for shallow flows


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?