Le commerce du vin d'Aquitaine en Bretagne au XVIIIe siècle

par Hiroyasu Kimizuka

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérard Le Bouëdec.

Soutenue en 2013

à Lorient , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Centre de recherches historiques de l'Ouest (Rennes) (laboratoire) et de Université européenne de Bretagne (autre partenaire) .


  • Résumé

    La province de Bretagne est le marché le plus important pour le vin d’Aquitaine à l’échelle du royaume de France tout au long du xviiie siècle. Ce sont des vins de Bordeaux, de Bourg, de Blaye et de Libourne qui satisfont le goût des consommateurs bretons en matière de boissons alcoolisées. La préférence de la Marine royale pour le vin rouge bordelais explique partiellement la forte demande de cette marchandise à Brest. De même, Lorient et Nantes ont besoin de stocker des vins d’Aquitaine destinés au marché ultramarin et à la consommation des équipages des navires au long cours. Les grands ports tels Nantes, Lorient et Brest sont des ports d’éclatement ouverts aux marchés européens et ultramarins, tandis que les ports secondaires tels Redon, Vannes et Quimper jouent un rôle d’entrepôts régionaux de vin. Les caboteurs blayais, plassacois et bretons qui transportent le vin de Bordeaux jusqu’aux ports bretons sont propriétaires de leurs bâtiments de cabotage et ce sont donc les capitaux locaux qui assurent le financement du transport interrégional de cette marchandise. Les voituriers par eau et par terre se chargent la redistribution du vin d’Aquitaine des ports d’arrivée aux lieux de consommation. Les négociants et les marchands de vin en gros ou au détail ainsi que les fermiers des devoirs constituent ces réseaux qui permettent de s’informer sur la qualité et les prix du vin et de procéder aux transactions. La consolidation de ces réseaux d’échanges et leur renouvellement assurent la pérennité des circuits du vin entre Bordeaux et la Bretagne.

  • Titre traduit

    The trade of Aquitaine wine in Brittany during 18th century


  • Résumé

    The province of Brittany was the most important market for Aquitaine wine in the French kingdom throughout the eighteenth century. It was wines of Bordeaux, Bourg, Blaye and Libourne that satisfied the taste of Breton consumers as far as alcoholic beverages were concerned. The preference of the French Royal Navy for Bordeaux red wine partially explains the high demand for this commodity in Brest. Similarly, Lorient and Nantes needed to store Aquitaine wines for the exportation to the ultramarine market and the consumption of crews on long distance trade ships. Large ports such as Nantes, Lorient and Brest were the hub ports open to the European and ultramarine markets, while secondary ones such as Redon, Vannes and Quimper acted as regional wine warehouses. Shipmasters of Blaye, Plassac and Brittany carried wine from Bordeaux to Breton ports by the coast. They were ship owners and it was therefore local funds that provided to the interregional transport of such goods. Transporters by river and land then redistributed Aquitaine wine from the arrival ports to the places of consumption. Traders, wholesale wine merchants, retailers and fermiers des devoirs were involved in these networks that enabled them to get information about the quality and prices of wine and proceed to their transactions. The consolidation and renewal of these exchange networks ensured lasting distribution channels for wine between Bordeaux and Brittany.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (449, 767 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 709-750

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.