Rôles de différentes populations d'astrocytes dans les mécanismes de réparation après lésion du système nerveux central

par Nicolas Vedrenne

Thèse de doctorat en Pharmacie. Neurosciences

Sous la direction de Alexis Desmoulière et de Fabrice Billet.

Soutenue en 2013

à Limoges .


  • Résumé

    Les astrocytes jouent un rôle clé dans la réparation du système nerveux central (SNC), notamment lors de la formation de la cicatrice gliale. Après lésion sévère du SNC, un dépôt important de matrice extracellulaire produit par les astrocytes activés limite l'extension de la lésion mais altère la repousse axonale entravant ainsi la restauration des fonctions physiologiques altérées. Une meilleure connaissance des processus de formation et de remodelage du tissu cicatriciel pourrait donc permettre de définir de nouvelles approches thérapeutiques. Afin de répondre à cette problématique, deux modèles d'études in vitro et in vivo ont été mis en place. In vitro, la technique de fractionnement par couplage flux force de sédimentation nous a permis d'enrichir rapidement des cultures de cellules corticales en astrocytes. De plus, grâce à cette technique, différentes populations d'astrocytes ont été isolées. L'une exprime l'actine α-musculaire lisse et se contracte, présentant ainsi un phénotype myofibroblastique qui est classiquement observé dans la majorité des organes après lésion tissulaire. Une autre qui exprime fortement la vimentine, forme des neurosphères qui sont capables de générer les trois types cellulaires majeurs du SNC (neurones, astrocytes et oligodendrocytes), montrant ainsi des capacités de cellules souches neurales. In vivo, un modèles de contusion corticale contrôlée chez le rat a été développé et caractérisé afin de reproduire la physiopathologie d'un traumatisme crânien. En utilisant ce modèle, nous avons montré qu'un traitement avec un oligonucléotide antisens dirigé contre l'ARN messager du TGF-β1 permet une meilleure récupération fonctionnelle et cognitive.

  • Titre traduit

    Role of different astrocyte populations in repair mechanisms after central nervous system damage


  • Résumé

    Astrocytes play a key role in central nervous system (CNS) repair, particularly during the formation of the glial scar. After a severe CNS injury, an important extracellular matrix deposition produced by activated astrocytes limits the extension of the lesion but impairs axonal growth impeding the restoration of altered physiological functions. A better understanding of the scar tissue formation and of remodelling processes could therefore help to define new therapeutic approaches. To address this problem, two models in vitro and in vivo have been developped. In vitro, the sedimentation field flow fractionation method allowed us to quickly enrich cortical cell cultures in astrocytes. In addition, this technique was used to isolate different astrocyte populations. One expresses the α-smooth muscle actin isoform and contracts, thus showing a myofibroblast phenotype wich is usually observed in the majority of organs after damage. Another wich strongly expresses vimentin, forms neurospheres wich are able to generate the three major cell types of the CNS (neurons, oligodendrocytes and astrocytes), demonstrating capacities of neural stem cells. In vivo, the model of controlled cortical impact in rats was developped and characterized in order to reproduce the pathophysiology of traumatic brain injury. Using this model, we have shown that treatment with an antisense oligonucleotide directed against TGF-β1 mRNA enables a better functional and cognitive recovery.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 p.)
  • Annexes : Réf. bibliogr., 15 p.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP2013330D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.