Féminité et spatialité dans le théâtre moderne espagnol et français : 1930-1945

par Rocio Gonzalez Naranjo

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Soutenue en 2013

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette étude de recherche géocritique analyse "la Nieta de Fedra" (1929) d'Halma Angelico, La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935) de Jean Giraudoux, Antigona (1939) de Salvador Espriu et Jason (1945) d'Elisabeth Porquerol, des pièces théâtrales au sujet mythologique qui mettent en lumière le traitement d'une féminité liée à une spatialité multiple. Le procédé géocritique permet de viser cette étude d'une façon géocentrée, dévoilant le contexte historique des pièces, l'analyse de la féminité, l'ouvrage des auteurs et les différentes transpositions de ces textes sur une scène. L'intertextualité est mise à l'honneur à partir des adaptations scéniques, présentant de plus un caractère conjectural dans les oeuvres où il existe une impossibilité de représenter. Les différents espaces ( narrés, dialogués, didascalies, espace ludique, scénographie, extra-littéraires, etc), permettent d'accorder une procédure fidèle aux idées que les auteurs voulaient véhiculer au moment de l'écriture de leurs pièces. De même à travers l'espace scénique, les différents metteurs en scène traduisent visuellement ces idées. Nous verrons donc que la féminité exposée est le fruit du contexte historique et d'une vision spatiale qui se concentre sur les espaces sédentaires et nomades (Deleuze et Guattari)

  • Titre traduit

    Feminity and spatiality in the modern Spanish and French theater : 1930-1945


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This geocritical study analyzes "La Nieta de Fedra" (1929) by Halma Angelico, "La guerre de Troie n'aura pas lieu" (1935) by Jean Giraudoux, "Antigone" (1939) by Salvador Espriu and "Jason" (1945) by Elisabeth Porquerol, all of which are theater plays with mythological themes and which highlight the treatment of feminity in relationship to a multiple spatiality. The geocritical process enables this geocentric study, revealing the historical context of the plays, an analysis of the feminity, the work of these authors, and the different transpositions of these texts on stage. Intertextuality is emphasized through the different stage adaptations, presenting in addition the more speculative nature in the works which are impossible to represent. The different spaces (narrative, dialogued, stage directions, playful space, scenography, extra-literary, etc. ) make it possible to give a fair representation of the ideas that the authors wanted to convey at the time they wrote their plays. Similarly, through the scenic space, the various directors visually translate these ideas. We will sea that the exposed feminity is the result of the historical context and a spatial vision that focuses on sedentary and nomadic spaces (Deleuze and Guattari).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (450 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.353-390

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.