Scalam construere [. . . ] ad celestia regna conscendere : la fondation des établissements écclésiastiques dans l'espace franc : fin VIè siècle - début VIIIè siècle

par Catherine Faure-Delhoume

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Philippe Depreux.

Soutenue en 2013

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La présente étude cherche à montrer à l'échelle du monde franc, entre la fin du VIè et le début du VIIIè siècle, dans un contexte de rivalités au sommet de l'Etat, en quoi la fondation d'un établissement ecclésiastique correspond à un processus englobant dans le sens où elle répond non seulemment à des attentes stratégiques, mais aussi sociales et économiques, étroitement liées à des espérances spirituelles. L'approche croisée des différentes sources (hagiographiques, diplomatiques, normatives) permet de s'interroger d'abord sur l'établissement ecclésiastique lui-même. La multiplicité des appellations (basilica, monasterium, xenodochium) laisse envisager une évolution dans l'organisation des établissements dont le rôle évolue tout au long du septième siècle. Il est nécessaire ensuite de comprendre le processus de fondation qui se présente comme un phénomène structurel, qui engage l'élite (souverains, évêques et aristocrates), permettant à chaque groupe de s'imposer à un moment donné dans une société très compétitive. Une fois l'établissement fondé, dez conditions matériells et spirituelles doivenet être réunies pour que l'établissement survive. La troisième partie s'intéresse plus particulièrement à la dotation initiale que doit posséder tout établissement pour se développer. Une dotation importante, composée de biens fonciers, de droits économiques et d'un trésor, fait des établissements des seigneurs fonciers mais aussi des banquiers qui se trouvent en prise directe avec le siècle, puisqu'il leur faut gérer les biens qui affluent dans l'établissement suite aux nombreuses donations. Comment les établissements gèrent-ils cet accès aux richesses alors que la règle prône avant tout la modération? Faire fructifier les biens donnés dans une perspective de salut est la tâche qui leur est dévolue, faisant des établissements les principaux acteurs des relations avec l'au-delà.

  • Titre traduit

    The fondation of religious institutions in the Frankish world from late sixth to early eight centuries


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The present study investigated whether the foundation of a religious institution in the Frankish world from late sixth to early eighth centuries in a context of rivalries at the top of the state - represents a global process as not only does it meet strategic expectations but also social and economic ones closely linked to spiritual hope. Our cross analysis approach of the various sources - hagiographic, diplomatic and normative ones - allows in the first place to wonder about the religious institutions itself. The multiplicity of designations : basilica, monasterium, xenodochium, suggests an evolution in the organization of the institutions whose role has undergone changes throughout the seventh century. Then it is necessary to understand the founding process which stands as a structural phenomenon involving the elites - monarchs, bishops and aristocrats - allowing each group to dominate at one time in a highly competitive society. After the foundation some material and spiritual conditions must be met to ensure the institution 's survival. The third part focusses more particularly on the initial allocation required by an institution in order to prosper. Institutions with a significant allocation composed of land properties, economic rights and a treasure acted as landlords and bankers in direct contact with the society insofar as they had to manage flows of good thanks to numerous donations. How did institutions manage this access to material wealth while the rule, above all, advocated restraint? The task assigned to them was to ensure the growth of donated properties with a perspective of Salvation, thus making religious institutions the key actors of relationshipswith the afterlife.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (466 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.357-410

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.