Honorer Isis : les cérémonies isiaques dans les cités de l'Empire romain occidental

par Ludivine Beaurin

Thèse de doctorat en Sciences de l'antiquité

Sous la direction de William Van Andringa.


  • Résumé

    Souvent traitées dans le cadre général de la fête, les cérémonies religieuses font rarement l'objet d'études à part entière. Si on se place dans une perspective anthropologique, ces manifestations extérieures sont pourtant riches en informations en tant que construction socioculturelle significative. Expérience observable, une cérémonie se caractérise par divers éléments déterminants (des lieux de célébration, des acteurs, un moment, un but et un scénario composé de paroles et de gestes codifiés) et elle implique également une certaine solennité, une forme d'apparat et de dramatisation qui permettent l'exacerbation du message identitaire. Le champ de recherche retenu ici est celui des cérémonies du culte d'Isis dans les provinces occidentales entre le IIe s. av. J.-C. et le Ve s. apr. J.-C. Déesse d'origine étrangère dont le culte devient officiel à Rome au Ier s. apr. J.-C., Isis offre des pistes de recherche particulièrement intéressantes par les implications identitaires propres aux pratiques cultuelles qui lui sont attachées. A travers le prisme des célébrations religieuses, il s'agit ainsi de s'interroger sur l'intégration et la visibilité du culte d'Isis dans le paysage religieux des cités occidentales, sur les liturgies cérémonielles au sein du sanctuaire de la déesse ainsi que sur l'impact des célébrations isiaques sur l'individu. Cette étude passe par l'exploitation de toutes les sources disponibles et s'inscrit par ailleurs dans un effort d'interdisciplinarité en tentant notamment de faire appel aux autres sciences sociales à l'exemple de l'anthropologie religieuse qui ouvre de nouvelles perspectives éclairantes pour la science historique

  • Titre traduit

    Honoring Isis : the Isiac ceremonies in the cities of the occidental Roman Empire


  • Résumé

    Often treated in the general framework of the feast, the religious ceremonies are rarely the object of full studies. Nevertheless, from an anthropological perspective, religious ceremonies, as significant sociocultural constructions, are rich in information. As a religious experience, a ceremony is characterized by diverse determining elements (places of celebration, actors, moment, a purpose and a scenario consisted of words and codified gestures) and it also implies a certain solemnity, a shape of pomposity and dramatization which allow the exacerbation of the identity message. This work focuses on the ceremonies of the cult of Isis in the western provinces between the 2nd B.C. and the 5th A.D. Goddess of foreign whose cult becomes official in Rome in the Ist A.D., Isis offers interesting tracks of research thanks to the particular identity of the religious practices bound to her. Through the prism of the religious celebrations, we have to question about the foreign character of its ceremonies. The second axis of approach of this work focuses particularly on the ceremonial liturgies within the sanctuary of the goddess whereas the third turns towards domestic and indiviudal religious practices, and the impact of isiac celebrations on the individual. This study wishes to use al lthe available sources (literay, archaeological, epigraphic, iconographic, etc.)and makes an effort of interdisciplinary by trying in particular to appeal to the other social sciences, like religious anthropology, which opens new perspectives for the historic science.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.