Tertullien et les cultes dits "orientaux"

par Marion Casaux

Thèse de doctorat en Sciences de l'antiquité

Sous la direction de William Van Andringa et de Alessandro Saggioro.

Le président du jury était Corinne Bonnet.

Le jury était composé de William Van Andringa, Alessandro Saggioro, Corinne Bonnet, Laurent Bricault, Alberto Camplani.


  • Résumé

    Les recherches récentes ont tenté une nouvelle approche du concept de " religions orientales", mis en relief par Franz Cumont dans Les religions orientales dans le paganisme romain. Tout au long de ce processus de déconstruction de l'idée des «religions orientales», on remarque l'absence d'une relecture approfondie des écrits chrétiens. Il est primordial de comprendre l'apport des sources chrétiennes dans l'établissement et l'élaboration de cette nouvelle perspective. La relecture des écrits de Tertullien est d'autant plus nécessaire qu'il a joué un rôle dans les théories établies par Cumont qui définissait le culte mithriaque comme le rival du christianisme. et les "cultes orientaux" deviennent sous sa plume le missing link entre paganisme et christianisme. Tertullien écrit à une époque charnière de l'histoire du christianisme : celle de la construction et de l'expression de l'identité chrétienne. Le polémiste a recours à Cybèle, aux dieux isiaques et à Mithra dans ses traités apologétiques et antihérétiques. Cette étude propose une relecture des lignes "orientales" de l'oeuvre de Tertullien à la lumière du contexte polémique, rhétorique et identitaire de ses traités. Pour mieux appréhender le rôle qu'il attribue à ses divinités, il est nécessaire de dépouiller ces passages, de démonter l'argumentation de Tertullien et de s'imprégner de la dialectique chrétienne pour saisir les rouages de la pensée de l'apologète. La construction binaire et antithétique de ses ouvrages nous permet d'évaluer la vision chrétienne des rapports religieux et de comprendre la place des dieux "orientaux" dans la définition chrétienne de l' "autre", en opposition à la nouvelle religio.

  • Titre traduit

    Tertullian and the so-called oriental cults


  • Résumé

    Research attempts to conceptualize a new approach to the "religions orientales" advanced by Franz Cumont in his book Les religions orientales dans le paganisme romain. It is necessary to understand what the contribution of the study of Christian sources to the establishment and development of this new perspective and a redefinition of the so-Called oriental gods is. This re-Reading of Tertullian is necessary due to the role of Cumont's theories : the scholar defined the Mithraic cult as the rival of Christianity. The "oriental religions" in his writings represent the missing link between paganism and Christianity. Tertullian wrote during a turning point in Christian history when the identity of Christianity was being established. The polemicist often uses Cybele, the deities of the gens Isiac and Mithras in his apologetic and anti-Heretical treaties. This study proposes a re-Reading of the "oriental" in the works of the polemicist, taking into consideration the polemic and rhetoric and the concept of identity in his treaties. In order to understand the role reserved by the author for the deities that were so important to Cumont, it is necessary to analyse these passages, collect the controversial issues behind each citation of the Magna Mater, Isis and Mithras, and deconstruct the arguments of Tertullian, in the light of Christian dialectic to comprehend the workings of the apologist's mind. Similarly,the binary and antithetical construction of the works of Tertullian allow us to assess the Christian vision of religious relationship and understand the place of the so-Called Oriental gods in the Christian definition of the "other" in opposition to the new religio.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.