Contes de campagne : sociologie comparée des conjonctures électorales législatives en France et en Grande-Bretagne (1997-2007)

par Clément Desrumaux (30/12/1983)

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean-Gabriel Contamin.


  • Résumé

    Qu'est-ce qu'une campagne électorale ? Entendue tantôt comme une période, parfois comme unecompétition ou encore comme un ensemble de techniques de sollicitation des suffrages, la notion de"campagne électorale" est difficile à circonscrire. Cette thèse se propose d’analyser comment semodifient les pratiques des agents, leurs interactions et les structures du jeu politique pour former cequi se présente et s’interprète comme étant une "campagne électorale". Il s'agit alors d'analyser uneconjoncture particulière du politique, coproduite par les agents de champs différents (notammentpolitique et journalistique). Cette conjoncture se décline pratiquement en un ensemble de jeuxélectoraux plus ou moins compétitifs en fonction des propriétés sociales et politiques des candidats etdes représentations qu’ils se font du jeu. Ces jeux déterminent en grande partie les mobilisationsélectorales menées, tant dans l’adaptation du programme électoral défendu, que dans les modesd’action mis en oeuvre. Au final, l'espace politique des conjonctures électorales s'analyse comme unensemble de configurations d'agents plus ou moins liées et imbriquées. Cette approcheconfigurationnelle des conjonctures électorales se fonde sur l'analyse empirique des campagnesélectorales législatives en France et en Grande-Bretagne et se concentre sur les candidats de quatrepartis politiques (Parti socialiste, Union pour un mouvement populaire, Parti travailliste et Particonservateur).

  • Titre traduit

    Comparative Sociology of Parliamentary Electoral Conjunctures in France and Great-Britain (1997-2007)


  • Résumé

    What is exactly an electoral campaign? Sometimes understood as a period, occasionally as acompetition or as a set of techniques to get out the vote, the notion of "electoral campaign" is hard toclarify. The core of this work is to analyse changes in the practices of social agents, in theirinteractions and in the structures of the political game that, in the end, form what looks like - and isinterpreted as- an "electoral campaign". Thus, a campaign is conceived as a particular politicalconjuncture constructed jointly by agents, belonging to different fields (notably the political and thejournalistic ones). This conjuncture presents itself as a set of electoral games, which are more or lesscompetitive according to the social and political properties of candidates and the representations theyhave concerning the game. These games largely determine how electoral mobilisations are carriedout, both regarding the adaptation of manifestos and the means of action implemented. Eventually, thepolicy space during electoral conjunctures can be analysed as a set of configurations of agents thatare more or less linked and intertwined together. The configurational approach of electoralconjunctures is based on the empirical analysis of parliamentary campaigns in France and GreatBritain and focuses on the candidates of four political parties (French Socialist Party, French Union fora Popular Movement, British Labour Party and British Conservative Party).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.