The relation between technical efficiency and stock returns : evidence from the US airline industry

par Matthieu Belarouci

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Olivier Barb-Brandouy et de Kristiaan Kerstens.

  • Titre traduit

    La relation entre efficience technique et rentabilités financières : application au secteur du transport aérien américain


  • Résumé

    Ce travail de recherche vise à explorer la relation entre deux mesures de performance: l’efficience technique par la méthode d’enveloppement des données (DEA) et les rentabilités financières. Toutes deux relèvent de modélisations distinctes de l’entreprise et de son environnement mais s’accordent sur la typologie des facteurs susceptibles d’affecter la performance. Chacune propose un cadre d’analyse permettant leurs différenciations en facteurs déterministes exogènes d’une part et en facteurs endogènes relevant de la volonté stratégique de la firme ou d’attributs spécifiques d’autre part. Par le biais d’une application au secteur du transport civil aérien américain sur la période 1990-2012, la thèse met en évidence l’existence d’une relation statistique entre efficience technique, mesurée par la méthode DEA, et rentabilités. Nous observons que l’efficience technique, calculée sur la base des rapports officiels du Département du Transport Américain (US DOT), complète l’information comptable dans la valorisation des entreprises. En outre, la décomposition Hicks-Moorsteen et Färe-Primont de la productivité totale indique que les changements d’efficience technique sont associés aux rentabilités spécifiques. En revanche, les variations de la productivité issues de facteurs technologiques sont associées aux facteurs de risque systémique spécifiés par le modèle Fama-French-Carhart. La persistance de l’efficience technique au cours des cinq périodes consécutives suggère que l’amélioration de l’efficience entraine une réduction du risque systémique reflétée par la réduction du coût des fonds propres exigés.


  • Résumé

    This investigation explores the relation between two performance measures: technical efficiency and stock returns. Technical efficiency and stock returns are complementary measures. While the abnormal returns - that is to say, the diffrence between the expected and the realized returns - measures the ability of the management at picking investment projects effiently, technical efficiency focuses on the management ability at implementing these investment projects. In addition, both recognize that the performance of the firm ensues from the exposure to common exogenous factors and from the management strategy specific to each firm. They propose in both cases a decomposition of the performance in pure managerial effects and exogenous effects. Through an application on the US airline industry over the period 1990-2012, the study reveals the value relevance of technical efficiency in stock valuation. In addition, the analysis of the Total Factor Productivity (TFP) decompositions based on Hicks-Moorsteen and Färe-Primont indicates that the effect of efficiency information on returns is twofold. First, the changes in pure technical effiency are related to the firms-specific returns. Next, technological change is associated with the variance of returns explained by systemic risks estimated with the Fama-French-Carhart model. Moreover, technological change is positively related to stock returns, while technical efficiency is negatively related. Given technical efficiency is persistent over the five consecutive years, results suggest that improvements in technical efficiency imply the reduction in the firm’s exposure to systematic risk. It results a reduction in the firms’ required rate of returns.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.