Le processus de catégorisation des activités économiques émergentes : le cas des nanotechnologies en France

par Zhen Zong

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Benoît Demil.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif d’étudier le processus de catégorisation des activités émergentes afin de contribuer à la discussion sur la création des nouveaux secteurs économiques, notamment par des innovations technologiques. Deux approches sur le concept de catégorisation dans la littérature ont été identifiées : une approche contenu qui se focalise sur les conséquences des catégories et une approche processuelle qui s’intéresse au processus de catégorisation des organisations. Ces deux approches s’accordent pour indiquer l’importance du concept de frontière pour la catégorisation. Nous avons choisi une démarche qualitative basée sur une étude de cas longitudinale sur les nanotechnologies (NT) en France. Les résultats de cette recherche montrent que deux types de processus existent pour la catégorisation d’une activité économique : le processus interne et le processus externe de création de frontières. Le processus interne se caractérise par une prise de conscience mutuelle de l’intérêt commun entre les parties prenantes de l’activité, une théorisation des connaissances, et la revendication d’une différenciation entre les parties prenantes. Le processus externe se reflète dans l’effort des parties prenantes pour la légitimation des NT. Les processus interne et externe de la catégorisation dans le cas des NT interagissent de façon à se renforcer mutuellement. Nous avons proposé à la fin de cette étude une typologie de stratégies de catégorisation, composée des stratégies d’attachement, de distinction et d’ambiguïté. La thèse débouche sur des recommandations en direction des entrepreneurs afin de gérer au mieux l'acceptation de leur activité en émergence.

  • Titre traduit

    The categorization process of emerging activities : the case of nanotechnologies in France


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the categorization process of emerging activities to contribute to the discussion about industries’ creations, especially through technological innovations.Two approaches of categorization in the literature have been identified: a content approach that focuses on the consequences of the categories and a process-based approach that focuses on the process of categorizing organizations. Both approaches are converging by showing the importance of the concept of boundary for categorization. In terms of methodology, we chose a qualitative approach based on a longitudinal case study on nanotechnologies in France. The results of this research show that two types of processes exist for the categorization of economic activity: the internal process and external process of boundary creation. The internal process is characterized by mutual awareness of common interest between stakeholders of the activity, theorization of knowledge, and claiming for differentiation between stakeholders. The external process is reflected in the efforts of stakeholders to the legitimization of nanotechnologies in the eyes of external audiences. Internal and external processes of boundary creation in the case of nanotechnologies interact and reinforce each other. A typology of three strategies mobilized in the categorization including attachment strategies, distinction strategies and ambiguity strategies, has also been proposed through this study. The thesis provides recommendations towards entrepreneurs to better manage the acceptance of their emerging activity.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 11-12-2019


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.