The relevance of monetary valuations of biodiversity for public decision making

par Loraine Roy

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Ayong Le Kama.

  • Titre traduit

    La pertinence des évaluations monétaires de la biodiversité pour la décision publique


  • Résumé

    La recherche portant sur l’évaluation monétaire de l’environnement est en pleine essor, en particulier dans le domaine de la biodiversité dont la dégradation apparaît comme l’un des enjeux environnementaux iconiques aujourd’hui. Il est souvent fait recourt à la théorie néoclassique de la valeur économique et de l’évaluation monétaire pour estimer la valeur de la biodiversité, et ce malgré la profusion d’analyses critiques de la théorie en elle-même, mais aussi de son applicabilité à l’objet biodiversité. Cette thèse de doctorat tente d’identifier les principaux facteurs de pertinence des évaluations monétaires pour les décideurs publics. Cette pertinence dépendant de façon schématique du contenu des évaluations et de leur légitimité. Nous analysons comme premier facteur le pouvoir d’influence de l’unité monétaire et de l’Analyse Coûts Bénéfices, comme second facteur l’altération possible dans l’approche éthique de l’économie qu’implique le recours à l’évaluation monétaire (rendant probablement l’analyse fortement anthropocentrique et purement instrumentale), comme troisième facteur les choix méthodologiques liés à l’actualisation, et comme dernier facteur la complexité de la notion biodiversité et en particulier à la complexité de sa dimension fonctionnelle. Traiter de ces facteurs conduit à utiliser et justifier une littérature et recherche interdisciplinaires portant sur la biodiversité, et un effort constant de la part des économistes de clarifier la nature de leur approche à l’objet d’étude biodiversité lorsqu’ils la valorisent monétairement.


  • Résumé

    There is a profusion of research on environmental monetary valuation methods, and particularly in ‘biodiversity valuations’ because biodiversity losses have become one of today’s two environmental iconic problems. Often, it is the neoclassical/welfare theory of the economic value and environmental asset valuation that is applied to value biodiversity. However, this theory raises many concerns, by itself, but also regarding its applicability to biodiversity. This PhD attempts to identify some major factors playing a role in the relevance of valuations for public decision makers, a relevance that schematically results from the content and the legitimacy of valuations. The first factor we deal with is the influential power of money and the Cost Benefit Analysis, the second is the shift in ethical approach that monetary valuations risk to bring to the general economic approach (strongly anthropocentric and merely instrumental), the third factor is the methodological recourse to discounting and the fourth factor is the complexity of the notion biodiversity and particularly of its functional dimension. To work on those factors, we emphasize the relevance and necessity, of an interdisciplinary research, and of a constant effort on the part of economists, to clarify the nature of their fundamental approach to biodiversity when having recourse to monetary valuations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.