Pollution externalities : a source of endogenous business cycles

par David Desmarchelier

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Stefano Bosi et de Hubert Jayet.

  • Titre traduit

    Les externalités polluantes : une source de fluctuations endogènes de l’activité économique


  • Résumé

    Depuis l'article de Zhang (1999), un nombre croissant de contributions académiques s'attellent à explorer les canaux par lesquels la pollution peut être la source de cycles économiques endogènes. Nous sommes convaincus que cette ligne de recherche est d'une grande importance pour le décideur public car elle réconcilie ses impératifs de court terme avec le long terme qu'impose la préservation de l'environnement. C'est pourquoi, cette thèse se propose d'explorer de nouveaux canaux par lesquels la pollution peut induire l'apparition de cycles économiques endogènes. Les chapitres 1,2 et 3 se basent sur des résultats empiriques récents arguant que la pollution agit négativement sur la productivité du travail et sur l'offre de travail. Au travers de ces chapitres, nous montrons que de tels effets de la pollution peuvent conduire à l'apparition de cycles économiques, tant déterministes que stochastiques, au voisinage de l'état stationnaire.Le chapitre 4 se concentre sur l'étude du système de taxe verte existant dans la plupart des pays de l'OCDE. Nous montrons en particulier que sa régressivité par rapport aux revenus des ménages peut conduire à l'apparition d'équilibres à tâches solaires.


  • Résumé

    Since Zhang (1999), a rising number of contributions explore channels by which pollution can induce endogenous business cycles. We believe that this research line is of great interest because it reconciles the short run imperative of policy leaders and the long run imperative of environmental preservation. Consequently, the present dissertation aims to contribute to this strand of literature by pointing out new channels by which pollution can induce endogenous business cycles.Chapters 1, 2 and 3 depart from some new empirical findings who stress nonmarginal negative effect of pollution on labor productivity and on labor supply. Within those chapters, we show that such pollution effects can lead to deterministic cycles as well as stochastic fluctuations around the steady state.The chapter 4 is devoted to the study of the already existing green fiscal policies in most of OECD countries. We show in particular that their well-known regressivity, with respect to households' incomes, may promote sunspot equilibria.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?