Beyrouth et les enjeux de sa reconstruction : le cas des quartiers du centre-ville et de Hamra

par Hélène Balhawan

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Licia Valladares.


  • Résumé

    Ces dernières décennies, les centres villes dans le monde sont soumis à des transformations urbaines, comme les rénovations ou les reconstructions. Beyrouth est une des capitales qui ont connu la reconstruction de leurs centres, après une guerre civile. L'intérêt de la recherche des transformations urbaines est de rendre compte que le territoire est un espace de création, de gestion voir de résolutions de conflits, mais aussi de comprendre comment la paix peut se rétablir dans une ville autrefois divisée. Les espaces centraux du Centre-Ville de Beyrouth et Hamra ont été questionnés afin de définir les processus à l'œuvre dans la ville, comme la gentrification et l’«élitisation», et de révéler les problèmes sous-jacents. La reconstruction des espaces centraux est un moyen d'établir un nouvel ordre après une guerre civile, mais aussi le moment où différentes stratégies de réorganisation démographique, symbolique, sociale et spatiale du territoire sont élaborées. Ainsi, les quartiers d’étude sont désormais au cœur des nouvelles tensions - des stratégies de placements et de déplacements de populations, puis d'appropriations et de résistances des « espaces publics » et résidentiels par les acteurs locaux. Les conflits ne sont plus religieux, mais davantage politiques et sociaux, surtout depuis la mort de R.Hariri (2005), qui a redéfini la scène politique du pays. Ce travail s’intéresse donc à la dualité entre la stratégie urbaine et la réappropriation territoriale dans le nouveau centre ville et à Hamra. L'étude des transformations urbaines est alors une excellente révélation du territoire, des conflits symboliques, sociaux et politiques qui se déroulent à Beyrouth.

  • Titre traduit

    Beirut and reconstruction issues : the case of the district of Hamra and of Downtown


  • Résumé

    In recent decades, city centres around the world have been undergoing urban transformations such as renovations or reconstructions. Beirut is one of the capital cities which have seen the rebuilding of their centres, after a civil war. The interest of researching urban transformations is not only to realize that a territory is a space of creation, management, and even conflict resolution, but also to understand how peace can be restored in a formerly divided city. The Downtown of Beirut and the district of Hamra were questioned to determine the processes at work in the evolution of the city, like gentrification and “elitization”, and to reveal the underlying issues. The reconstruction of central areas is a way to establish a new order after a civil war, and the moment when various strategies of demographic, symbolic, social and spatial reorganization of the territory are devised. Thus, the districts are now at the centre of new conflicting tensions - strategies of placements and displacements of population, and many strategies of appropriation and resistance of public and residential areas by local actors. Conflicts are no longer religious but have become political and social, in particular since R. Hariri’s death (2005), which redefined the country’s political scene. This PhD thus focuses on the duality between urban strategy and territorial re-appropriation in the new Downtown and Hamra districts of Beirut. The study of urban transformations is an excellent revelation of territorial, symbolic, social and political conflicts, which are currently taking place in Beirut.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.