L’Impact de la prise de participations managériales et organisationnelles sur les performances des entreprises familiales

par Laura Salloum

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Dominique Besson.


  • Résumé

    Cette recherche a pour objectif d’analyser l’influence de la prise de participation familiale en matière de propriété, de gestion et de conseil d’administration sur la performance des entreprises familiales. Les nombreux travaux de recherche précédents ont mis à jour des résultats divers et hétérogènes, notamment en ce qui concerne la diversité des genres siégeant au conseil d’administration. Les femmes au conseil sont souvent liées à une gestion efficace, améliorant en conséquence la performance financière. Les avantages et les inconvénients de la participation de la famille au capital et à la gestion de l’entreprise ont révélé l’existence d’effets non-linéaires, créés par ces deux variables, sur la performance. Une analyse de régression sur un échantillon de 97 entreprises a permis de révéler une corrélation quadratique négative entre la prise de participation de la famille dans la gestion et la performance, et aucune relation liant la prise de participation de la famille dans le capital et la performance. La littérature associe souvent la présence de membres de la famille dans la gestion de l’entreprise à des relations positives. Les conclusions obtenues dans cette recherche ont montré que cette corrélation n’était pas suffisamment significative pour compenser les inconvénients créés par une orientation des objectifs non monétaires. Il en est de même pour les couts générés par l’urgence de résoudre les conflits entre les gestionnaires de la famille ainsi que l’impossibilité d’envisager un élargissement du capital de l’entreprise, tant intellectuel que social.

  • Titre traduit

    The impact of family involvement in ownership and management on family business


  • Résumé

    This study aims to research the impact of family involvement in ownership, management and board of directors, on financial performance in family owned firms. The numerous previous studies have shown diverse and heterogeneous results, in the case of non-listed firms, particularly when gender diversity is observed in the board of directors. Women in boards are usually linked to effective management techniques, thus increasing financial performance. The existence of advantages and inconvenience of family participation in ownership and management have raised non-linear effects of these two variables on performance. With a sample of 97 private family firms in Lebanon, we performed a regression analysis. The findings showed a negative quadratic correlation between the involvement of the family in the management and performance whereas no relation linked family involvement in ownership to performance. According to the former literature on family firms, there is a positive relationship associated with the presence of family managers. The findings of this study showed that this correlation was not significantly sufficient to compensate for the drawbacks created from a goal orientation not related to money. The same goes for the cost generated by the urge to resolve differences between family managers and the impossibility of enlarging the organization’s social and intellectual capital by hiring non family managers.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 27-05-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.