Le Phytoplancton de la limite Permien-Trias du Sud de la Chine

par Yong Lei

Thèse de doctorat en Géosciences, Ecologie, Paléontologie, Océanographie

Sous la direction de Thomas Servais et de Qinglai Feng.


  • Résumé

    La fin du Permien (- 252 Ma) est marquée par la plus grande extinction de masse dans l’histoire de la Vie sur Terre, avec la disparition de plus de 90% des espèces marines. De nombreuses études ont documenté l’extinction des groupes de métazoaires marins, mais le plus souvent en ignorant les fluctuations de la diversité de la production primaire dans les environnements marins à la limite Permien/Trias (Permian/Triassic boundary - PTB). L’objectif de l’étude présentée ici est de documenter les différentes communautés du phytoplancton dans des couches de la limite Permien/Trias en Chine et d’essayer d’analyser les relations entre l’extinction de masse et les changements des communautés de phytoplancton. Tout d’abord, nous présentons une synthèse de l’enregistrement fossile des acritarches du Permien à l’échelle globale. Ensuite, la description de nouveau matériel inclut les analyses des associations de phytoplancton bien préservé et diversifié du Permien terminal de sept coupes géologiques. Dans le but de comprendre la distribution spatiale (paléoécologique) du microphytoplancton à paroi organique du Permien terminal, le matériel palynologique a été analysé. Ces coupes représentent des types de faciès sédimentaires différents (allant des paléoenvironnements néritiques à offshore, incluant également des faciès de bassin). Une autre partie de notre étude concerne l’interprétation des changements du phytoplancton dans l’intervalle analysé. Basés sur l’analyse du microphytoplancton à paroi organique des couches géologiques autour de la PTB du sud de la Chine, trois étages distincts avec des communautés à acritarches différentes sont identifiés.

  • Titre traduit

    The phytoplankton at the Permian-Triassic boundary (PTB), South China


  • Résumé

    The end-Permian extinction event (252 Ma ago) is considered the greatest mass extinction in the history of the Earth, with over 90% of all marine species becoming extinct. Most studies documented the extinction of marine metazoan groups, and usually ignore the fluctuations of the diversity of primary producers in the marine environments at the Permian-Triassic boundary (PTB). The objective of the present study is to document the different phytoplankton communities in the Chinese PTB strata and to try to analyze the relationships between the mass extinction and the phytoplankton community changes at the PTB, South China. Firstly, we present a synthesis of the Permian fossil record of acritarchs at a global scale. The description of new material includes the analyses of diverse and well-preserved latest Permian phytoplankton assemblages. Subsequently, in order to analyze the spatial (palaeoecological) distribution of the organic-walled microphytoplankton in the Late Permian, the palynological material displaying different sediment facies types (from neritic to offshore palaeoenvironments, including basinal facies) has been investigated. Another part of the present study concerns the interpretation of the phytoplankton changes in the investigated interval. Based on the analysis of the organic-walled microphytoplankton in the PTB strata of South China three different stages of acritarch communities around the PTB can be identified.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.