Alfred Jarry : réécriture et Bricolage : étude sur le recyclage littéraire

par Yosuké Goda

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Patrick Besnier.

Soutenue le 18-05-2013

à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) .

Le jury était composé de Patrick Besnier.


  • Résumé

    Ce travail propose de considérer l’oeuvre de Jarry comme une déformation, simple ou indirecte, de textes antérieurs écrits par autrui. Afin de décrire et d’analyser les différents aspects de son travail de seconde main, d’établir une typologie de ses formes et de ses pratiques, nous adoptons ces deux approches : l’intertextualité et l’historicité. D’une part, nous distinguons les deux formes de son écriture, allusive et dynamique : la réécriture comme production linéaire et le bricolage comme production combinatoire. D’autre part, nous situons l’oeuvre de Jarry dans un temps et un lieu déterminés. En dépit de la forte singularité de la personne de Jarry, ses textes sont indissociables des contextes qui caractérisent la fin du XIXe siècle. On ne saurait comprendre en effet le véritable enjeu de sa littérature au second degré sans tenir compte de ses multiples références à la philosophie occulte, à l’idéalisme subjectiviste, à l’esthétique archaïsante ou encore à la politique des faits divers.

  • Titre traduit

    Alfred Jarry : rewriting and bricolage : a study of literacy recycling


  • Résumé

    This study sets out to consider Jarry’s works entirely as a deformation of texts written by others, whether direct or indirect. In order to describe and analyze the various aspects of this “creation at secondhand” and establish a typology of its forms and practices, we have approached it from the dual angle of the intertextual and the historical. In the first case we can discern both an allusive form and a dynamic form of Jarry’s writing: rewriting as a linear product and bricolage as a patchwork product, uniting various elements. In the second case we have situated Jarry’s work in the specific time and place of their appearance. Despite Jarry’s very individual personality, his texts cannot be taken out of the context that binds them to the end of the nineteenth century. It is impossible to understand the real issues underlying his literature of allusion without taking his many references to occult science, idealism and the prevailing archaizing aesthetics into account, to say nothing of the politics of “faits divers’’, the newspaper sensations of the day.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.