De la perception de l'espace dans les quartiers à la prospective territoriale : analyse de l'urbanisation à la Réunion

par Sylvie Hoareau

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Michel Jauze et de Thierry Simon.

Le président du jury était Jean-Charles Edouard.

Le jury était composé de Jean-Michel Jauze, Thierry Simon, Jean-Charles Edouard, François Bart.

Les rapporteurs étaient François Bart.


  • Résumé

    Perception de l'espace et prospective territoriale sont deux notions rarement associées. dans ce domaine, les exercices sont généralement conduits à l'échelle d'une région ou d'une agglomération. Ici, ils sont réalisés à celle du quartier qui semble être le niveau le plus pertinent pour y intégrer la perception de l'individu. En effet, cet espace est le plus familier pour l'habitant : c'est son lieu de vie. Il dégage ainsi une symbolique lui permettant de s'y identifier et de lui attribuer des qualificatifs. Ces espaces sont ainsi connotés de façon positive ou négative. Cette valeur peut dépendre de la qualité de l'aménagement urbain proposé. À la Réunion, ce dernier s'est souvent caractérisé par des opérations correctives. Après la départementalisation en 1946, l'île connaît une véritable misère. L'ex-colonie tente alors de rattraper son retard par rapport à la métropole. L'urbanisation s'est donc considérablement emballée. Dés les années 1980, les villes s'étendent de façon tentaculaire avec une prolifération de la maison individuelle sur les mi-pentes et les hauteurs. L'exiguïté de l'île impose la densification du tissu urbain existant par de nouveaux types de construction. Or, ces changements dans l'habitat, dans le paysage, mais aussi dans les habitudes, sont brutaux pour les réunionnais. Dans ce contexte, il serait intéressant à relever l'impression qu'ils dégagent de leur environnement quotidien. En conséquence, on peut s'interroger sur la possibilité de s'appuyer sur l'étude de ces perceptions pour déterminer les futures organisations territoriales possibles dans la perspective d'un développement urbain durable et dans le cadre d'une gouvernance participative.

  • Titre traduit

    From perception of space in the districts to territorial foresight : analysis of the urbanization on Reunion Island


  • Résumé

    On Reunion Island, cities have extended for 20 years. This extension promoted the urban sprawl. Now on this area, only 20 % of lands are building. So, a balanced development is actually promoted. But, can we base on the inhabitants' perception to manage to do this harmonious development? The district area seems to be relevant to deal with this subject. This scale represents the neighbourhood, a basic element of the town. By basing on a lot of soundings, we know the inhabitants expectations and the regulations which constrain the leaders. Four our territorial foresight exercise, we examine the trend of three relevant variables: population, economic activities, environment (buildings, agriculture and parks). This variables are controlled at the same time by the leaders and the users which picture them. To coclude, it is only by balancing these two visions that can achieve a more coherent developmet that give satisfaction to the developers as well as users.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (593 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 379-396

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.