La dynamique de la création dans l'œuvre de Nathalie Sarraute : du monde de Babel au monde des origines

par Norohariniavo Rakotobe d'Alberto

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Christian Chelebourg et de Serge Meitinger.

Le président du jury était Ann Jefferson.

Le jury était composé de Serge Meitinger, Ann Jefferson, Françoise Sylvos.


  • Résumé

    Le monde de la tour et de la ville de Babel représente dans sa lecture moderne l’univers monolithique de ceux qui parlent la même langue. L’altérité n’y a pas sa place. Quand le monde ordonné bascule dans la confusion et la folie, les babéliens se dispersent et les différences s’installent. La prise en compte par le « chercheur de tropismes » des liens entre même et autre, l’évaluation de la juste distance entre intégration au sein d’une communauté et solitude informe la dynamique de la création sarrautienne. L’hypersensible, figure de l’autre, expérimente toutes les formes de rejet et toutes les tentatives d’assimilation. La régression vers le monde indéterminé des origines où les rumeurs du monde ne l’atteignent pas, permettent au « chercheur de tropismes » de se faire pleinement créateur. La figure du créateur se décline dans les figures symétriques de l’enfant, du fou et du pauvre. L’humilité seule permet au créateur de percevoir la matière ténue de la création. La recherche explore les différentes modalités qui permettent la saisie de la multiplicité à travers notamment les différentes métamorphoses du monde qui bascule dans l’irréel et à travers les manifestations de la folie. L’œuvre explore la question essentielle de la résistance à l’oppression portée par les discours d’autorité. Cette recherche permet ainsi également de resituer la création sarrautienne dans un discours qui prend en compte, même de manière indirecte par le biais de l’imaginaire, la vie et les problèmes de la cité réelle.

  • Titre traduit

    The dynamics of creation in Nathalie Sarraute work : from the world of Babel to the world of origins


  • Résumé

    In its modern reading, the world of the tower and city of Babel represents the monolithic world of those who speak the same language. The Otherness has no place within its boundaries. When the order of the world is thrown into confusion and madness, the babelians disperse and differences arise. The way the 'researcher of tropisms' takes into account the links between self and other, and considers the right distance between integration within a community and loneliness, helps to shape the sarrautian dynamics of creation. The hypersensitive character represents the other. He experiments all the forms of rejection and all the attempts at assimilation. Regression to the undetermined world of origins, the place where the whispers of the world are not heard, allows the 'researcher of tropisms' to be fully creative. The figure of the creator is symmetrical to the figure of the child, the madman and the poorman. Only humility allows the creator to collect the tenuous material of creation. The study explores the various ways that enable to capture the multiplicity especially through the various metamorphoses of the world when it falls into unreality and into madness. The work explores the fundamental question of resistance to oppression carried by the authoritative discourse. This research also allows to resituate the sarrautian creation in a speech that takes into account the life and problems of the real city, even indirectly through the imaginary.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (702 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 617-681. Notes bibliographiques. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.