Modalités d'existence de dispositifs urbains : Le cas de l'assainissement à Kanpur et Varanasi, Inde

par Perrine Vincent

Thèse de doctorat en Géographie, aménagement, urbanisme

Sous la direction de Jean-Yves Toussaint et de Joëlle Forest.

Soutenue le 23-05-2013

à Lyon, INSA , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Environnement, ville, société (Rhône) (laboratoire) et de Environnement Ville Société / EVS (laboratoire) .

Le président du jury était Sabine Barles.

Le jury était composé de Jean-Yves Toussaint, Joëlle Forest, Sabine Barles, Paul Arnould, Ravinder Kaur, Pierre Lamard, Marie-Hélène Zerah.

Les rapporteurs étaient Paul Arnould, Ravinder Kaur.


  • Résumé

    L’époque contemporaine se caractérise par une omniprésence de la technique, qui soulève des inquiétudes croissantes. Ce constat a conduit nombre de chercheurs à interroger les relations que la technique et la société entretiennent. Dans le sillage de ce questionnement, cette recherche vise à examiner en quoi les techniques sont parties prenantes des changements anthropiques à l’oeuvre, qu’ils soient d’ordre social, politique, culturel, religieux, environnemental, législatif. Pour ce faire, cette thèse étudie, à partir d’une approche ethnographique, les modalités d'existence de dispositifs urbains d’assainissement dans le cadre du Ganga Action Plan, lequel vise la dépollution du Gange. Ces modalités d’existence sont analysées à partir des chroniques des projets urbains se déroulant dans deux villes indiennes, Kanpur et Varanasi, et des controverses suscitées par leur mise en œuvre. Cette thèse démontre que les objets techniques et les activités qui leur sont liées, tout en confortant des règles déjà en place, en instituent de nouvelles, ce qui ne va pas sans susciter des résistances tant d’ordre social que politique.

  • Titre traduit

    Modalities of existence of urban devices : The case of sanitation in Kanpur and Varanasi, India


  • Résumé

    The omnipresence of technology in the modern world is a source of growing concern and has led researchers to explore the relationship between technique and society. In the wake of this question research seeks to examine the ways in which technology is involved in on-going anthropogenic changes, whether they be of a social, political, cultural, religious, environmental or legislative nature. To this end, and using an ethnographic approach, this thesis studies the modalities of existence in urban water sanitation devices during the Ganga Action Plan’s program aimed at depolluting the river. These modalities of existence are analysed through the chronicles of urban projects taking place in two Indian towns, Kanpur and Varanasi, and controversies aroused by their implementation. This thesis demonstrates that technical objects and their associated activities, whilst following existing rules, also create new ones, which can provoke resistance of both social and political order.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc’INSA. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.