Description morpho-syntaxique du nââ numèè (langue de l'extrême-Sud, Nouvelle-Calédonie)

par Fabrice Saiqë Wacalie

Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés

Sous la direction de Claire Moyse-Faurie et de Jacques Vernaudon.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la description morpho-syntaxique du nââ numèè, langue de l’extrême-Sud de la Nouvelle-Calédonie, parlée par moins de 1 000 locuteurs dans les tribus de Touaourou et de Goro dans la commune de Yaté et de l’île Ouen dans la commune du Mont-Dore.Dans la première partie, l’auteur aborde les faits sociaux qui ont fait de la région du Grand Sud l’une des plus impactés par les guerres traditionnelles, la colonisation, l’évangélisation, la construction du barrage de Yaté et plus récemment, l’exploitation minière.Dans la deuxième partie, l’auteur procède à l’identification des phonèmes de la langue. Ensuite, il effectue une comparaison entre le système consonantique, vocalique et tonal ainsi établi et celui réalisé par Rivierre dans les années 70. Cette analyse d’écart lui permet de mettre en exergue les évolutions phonologiques subies par la langue en presque quarante ans. Pour définir les différents morphèmes de la langue, l’auteur utilise la méthode traditionnelle dite « distributionnelle ». Il propose ensuite une catégorisation des lexèmes.Dans la troisième partie, l’auteur traite des procédés morphologiques utilisaient en dérivation et en composition.Dans la quatrième partie consacrée à la syntaxe, l’auteur expose le syntagme nominal avec les différents modes et types de détermination. Cette partie comprend également un exposé des substituts du nom, des déictiques et du système numéral. Puis, l’auteur propose une description du syntagme verbal avec en point d’orgue, l’analyse des marqueurs aspecto-temporels et les constructions sérielles. Dans la partie dédiée aux circonstants, l’auteur s’intéresse au système d’orientation développé et les différents cadres référentiels utilisaient (absolus et relatifs).Dans la dernière partie, l’auteur expose les différents types d’énoncés (simples, complexes et marqués).


  • Résumé

    This thesis deals with the morpho-syntactic description of Nââ Numèè, a language of the far south of New Caledonia, spoken by fewer than 1,000 speakers in the tribes of Touaourou and Goro in the town of Yate and the isle Ouen in the town of Mont-Dore.In the first part, the author explains the social facts which led to the great southern region being one of the most affected by traditional wars, colonization, evangelization, the construction of the dam at Yate and more recently, mining.In the second part, the author will identify the phonemes of the language. Then a comparison will be made between the consonant, vowel and tonal system thus established and made by Rivierre in the 1970s. This gap analysis allows the author to highlight the phonological changes in the language over almost forty years. The author then uses the traditional "distributional" method to define the different morphemes of language before proposing a categorization of lexemes.In the third part, the author deals with morphological processes used in derivation and in composition. In this chapter, it is interesting to see the increased use of verbal classifiers.In the fourth section dealing with syntax, the author offers a description of the nominal phrase with the modes and types of determination. This part also includes a presentation of the nominal substitutes, deictic and numeral systems. Then, the author describes the verbal phrase with special focus on the analysis of the aspect and temporal markers and serial verbs. In the part dedicated to the circonstants, the author focuses on the orientation system developed and the various repositories spaces used (absolute and relative).In the last part, the author exposes the different types of clauses (simple, complex and marked).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.