Problèmes d'aménagement linguistique à Madagascar : termes de géographie dans l'enseignement

par Henriette Ramanambelina

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Narivelo Rajaonarimanana.

Le jury était composé de Narivelo Rajaonarimanana, Aliou Mohamadou.

Les rapporteurs étaient Solo Raharinjanahary, Raphaël Kabore.


  • Résumé

    L’aboutissement de ce travail est de démontrer la capacité scientifique de la langue malgache pouvant servir dans les disciplines non linguistiques comme langue d’enseignement. Ainsi, pour pouvoir assumer le rôle d’outil d’enseignement, les méthodes de néologisme adéquates à la culture malgache avaient été entreprises dans les travaux terminologiques. Le corpus de base de la recherche se situe dans le domaine de la géographie en tant que carrefour de savoirs et base de socialisation de tout individu, selon les spécialistes.Par ailleurs, la malgachisation de l’enseignement n’est possible sans l’instauration du malgache officiel enrichi de ses variantes dialectales qui serait, à son tour, le fruit des recherches terminologiques dans tous les domaines de l’enseignement.Par conséquent, cette thèse avance une piste d’urgence pour un aménagement linguistique serein dans l’enseignement. Un partenariat rigoureux et efficace entre un organe chargé de banque de données terminologiques et les décideurs politiques serait d’une nécessité en vue d’asseoir la langue malgache au sein d’une politique linguistique viable dans l’enseignement, pour un développement durable de Madagascar face aux nouveautés technologiques et scientifiques.

  • Titre traduit

    Language development issues in Madagascar : using neologism methods in geography teaching as applicable to other subject teaching


  • Résumé

    The culmination of this work is to show the scientific capacity of the Malagasy language, which can be used as a teaching medium in non-language subjects. Thus, the use of neologism methods as a teaching tool that is appropriate to the Malagasy culture has been undertaken in the terminology work. The basic corpus of research lies in the area of geography as a crossroads of knowledge and basic socialization to any individual, according to experts.Moreover, adapting the Malagasy education to the Malagasy context, “Malagasization” would not be possible without the establishment of the official Malagasy language enriched with its dialect variations that, in turn, would be the result of terminological research in all areas of education.Therefore, this thesis is advancing an emergency avenue towards a serene language development in education. Hence, a strong and effective partnership between a body in charge of a terminology database and policy makers would be a mandatory requirement in order to establish the Malagasy language within a viable language policy in education, with a view to a sustainable development of Madagascar faced with technological and scientific innovations.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.