L'histoire d'une relation spéciale : les relations entre la France et l'Afrique du Sud dans les années 1958-1974

par Anna Konieczna

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Maurice Vaïsse.

Le président du jury était Daniel C. Bach.

Le jury était composé de Maurice Vaïsse, Stanisław Parzymies, Sue Onslow, Alain Pierret.

Les rapporteurs étaient Daniel C. Bach, Stanisław Parzymies.


  • Résumé

    Basée sur des archives françaises et sud-africaines inédites, cette thèse offre une analyse approfondie des relations franco-sud-africaines sous la présidence de Charles de Gaulle et de Georges Pompidou (1958-1974). La relation est qualifié de « spéciale » pour plusieurs raisons : le fait qu’il s’agit de liens avec un pays non-francophone qui n’appartient pas à la zone d’influence traditionnelle de la France, le contexte dans lequel elle se noue (le processus de décolonisation simultané à la condamnation internationale du régime d’apartheid), la spécificité de ses éléments constitutifs (une coopération particulièrement intensive dans les domaines « sensibles » du militaire et du nucléaire), et enfin le cadre officiel asymétrique et déséquilibré de cette relation. Divisée en quatre parties, organisées selon une logique chronologique, l’étude présente l’évolution de cette « relation spéciale » et ses différentes dimensions : bilatérale (relations militaires, nucléaires et économiques), régionale (relations en Afrique méridionale, dans la zone de l’océan Indien et en Afrique) et multilatérale (débats à l’ONU, au FMI, et dans le cadre de la CEE). A travers l’analyse des discussions au sein des institutions françaises et des prises de position dans les enceintes internationales, cette analyse reconstitue l’attitude ambiguë de la France envers la question de l’apartheid, les contradictions de la politique d’indépendance française de même que de la politique africaine de la France. Tout en privilégiant le cadre officiel, elle propose aussi une analyse du rôle des « intermédiaires » – parlementaires, entreprises et « marchands de canons » – dans la conduite et la réalisation des objectifs de la politique française vis-à-vis de l’Afrique du Sud.

  • Titre traduit

    The history of the special relationship : the relations between France and South Africa from 1958 to 1974


  • Résumé

    Based on the original French and South African archives, this dissertation examines the relationship between France and South Africa under the administration of Charles de Gaulle et Georges Pomidou. Several elements explain why this relation may be qualified as « special »: the fact that South Africa didn’t belong to the traditional zone of French influence, the context in which this relation emerges (the process of decolonization along with the international condemnation of the regime of apartheid), its specialization (the close cooperation in the military and nuclear field) and its official atypical frame. Divided into four chronological parts, the dissertation presents the evolution of this « special relationship » and its different dimensions: bilateral (relations in military, nuclear and economic field), regional (relations in Southern Africa, in zone of the Indian Ocean and in Africa) and multilateral (debats at UN, IMF and EEC). By analyzing the discussions within the French institutions and the statements in international arena, this study reconstructs the ambiguous attitude of France towards the question of apartheid, the contradictions of the French policy of national independence as well of the French African policy. While the dissertation emphasizes the official framework, it also tempts to analyses the role of intermediates (parliamentarians, enterprises and military industry) in the conduct of French policy towards South Africa.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.